Dulongpré, Louis

Louis Dulongpré. Peintre, professeur de musique et de danse, régisseur, topographe (Paris?, 16 avril 1759 - Saint-Hyacinthe, Bas-Canada, auj. Québec, 26 avril 1843). Il vint en Amérique du Nord avec un transport de troupes français durant la guerre de l'Indépendance amér.

Dulongpré, Louis

Louis Dulongpré. Peintre, professeur de musique et de danse, régisseur, topographe (Paris?, 16 avril 1759 - Saint-Hyacinthe, Bas-Canada, auj. Québec, 26 avril 1843). Il vint en Amérique du Nord avec un transport de troupes français durant la guerre de l'Indépendance amér. Plus tard, à Albany, des Canadiens le persuadèrent de s'installer à Montréal où il pourrait vivre au sein d'une société française. Il s'y rendit en 1785 et y ouvrit deux ans plus tard une « École à danser »; il annonçait dans La Gazette de Montréal (18 octobre 1787) qu'il enseignait « La Musique, ainsi qu'à jouer de plusieurs instruments ». Il jouait lui-même d'instruments à cordes, de plusieurs bois et instruments à clavier. En 1791, il forma le dessein d'ouvrir une école pour jeunes filles où la musique serait au nombre des matières enseignées (ibid., 23 février 1791). Ce projet semble avoir échoué toutefois puisqu'en novembre 1791, Dulongpré annonçait une fois de plus une école de musique et de danse. En novembre 1789, il avait été nommé gérant du Théâtre de Société où allait être donnée la première (janvier 1790) de Colas et Colinette de Quesnel. Ses fonctions incluaient la mise en scène, l'engagement des musiciens, la publicité et la peinture des décors. C'est d'ailleurs à son talent de peintre, mûri lors d'une période d'études à Baltimore (1793-94), que Dulongpré doit surtout sa réputation. On lui attribue plus de 3000 portraits (dont un de Joseph Quesnel) et tableaux d'église. Il fut également topographe. Bien que ses toiles se retrouvent dans plusieurs musées canadiens, aucune trace de ses activités musicales ne semble avoir subsisté. Gérard Morisset, dans Coup d'oeil, l'a décrit comme un « homme d'Ancien Régime, grand, bien fait, d'une belle figure et d'excellentes manières », suivant les termes d'une citation dont il ne précise pas la source. La famille Dulongpré s'établit à Saint-Hyacinthe en 1832. Cet artiste fut l'une des premières personnes à tenter de vivre de l'enseignement de la musique au Canada. Une rue de Montréal porte son nom depuis 1974.


Lecture supplémentaire

  • 'Le peintre Louis Dulongpré,' BRH, vol 8, Apr 1902

    Kallmann, H., 'From the archives: the Montreal Gazette on music from 1786 to 1797,' CMJ, vol 6, Spring 1962

    Massicotte, E.-Z. 'Un théâtre à Montréal en 1789,' BRH, vol 23, Jun 1917

    Derome, Robert, et al. Dulongpré, De plus près/A closer look (Montreal) 1988)

    Amtmann Musique au Québec

    DCB, vol 7