Durand, Yves Sioui

Yves Sioui Durand, écrivain, administrateur, acteur, producteur de théâtre et réalisateur pour la télévision et la radio (Wendake, réserve huronne près de Québec, 11 mai 1951). Durand fonde, en 1985, la seule compagnie théâtrale autochtone d'expression française au Québec, Les Productions Ondinnok.

Durand, Yves Sioui

Yves Sioui Durand, écrivain, administrateur, acteur, producteur de théâtre et réalisateur pour la télévision et la radio (Wendake, réserve huronne près de Québec, 11 mai 1951). Durand fonde, en 1985, la seule compagnie théâtrale autochtone d'expression française au Québec, Les Productions Ondinnok. Son oeuvre est beaucoup jouée au Canada, au Mexique et en Europe (Festival Intercity, à Florence; International Festival of Contemporary Theatre, à Lausanne; Nottingham Festival; Glastonbury Festival; Festival International Montpellier danse; Festival de Nancy).

Durand crée un théâtre dont les images extrêmement originales sont basées sur la mythologie et sur l'histoire panaméricaines contrairement au théâtre autochtone d'expression anglaise, dont les images sont régionales et naturalistes. La musique, la danse et la puissante imagerie scénique priment sur le texte. Les oeuvres de Durand sont ouvertement politiques. Il conçoit l'artiste comme un « pont vivant » entre les traditions, exprimées dans un rituel archaïque, et la « nouvelle identité autochtone ».

Il est surtout connu pour Le porteur des peines du monde (première en 1983; publiée en 1992). Le porteur remporte le prix Américanit au Festival des Amériques, en 1985. En 1995, le BANFF CENTRE produit une version anglaise de la pièce, beaucoup plus élaborée, sous le titre de The Sun Raiser. La pièce repose sur l'image mythologique du soleil, qui emporte avec lui les souffrances de l'humanité en traversant le ciel d'Est en Ouest, pour être purifié dans les ténèbres et renaître à l'aube. Le titre fait allusion au mythe mais symbolise aussi les souffrances du peuple autochtone et leur combat chamanique à la recherche d'une purification. La renaissance du soleil sous la forme d'un jeune aigle blanc semble indiquer un espoir à venir. The Sun Raiser se déroule dans un contexte rituel et s'accompagne de chants et du son des tambours.

La conquête de Mexico (jouée à Montréal en 1991) est basée sur la Historia General de Las Coses de La Nueva España de Bernardino de Sahagun (1527-1580). La structure dramatique suit le calendrier aztèque et l'oeuvre est présentée dans une perspective aztèque. La pièce est rédigée en français avec des passages en aztèque et en espagnol. Dans La conquête de Mexico, on passe librement d'une époque à l'autre et des événements du passé sont racontés au présent. Il s'agit de l'oeuvre la plus ambitieuse de Durand avec son texte très long, ses très nombreux personnages et ses effets de scène spectaculaires. Mentionnons d'autres oeuvres importantes : UKUAMAQ (jouée à Montréal en 1933), basée sur une légende inuite et conçue comme « une exploration artistique ouverte au public », et ATISKENANDAHATE - le voyage au pays des morts (jouée à Montréal, en 1988; au réseau anglais de télévision de la Société Radio-Canada, en 1991; sur la chaîne radiophonique de la Société Radio-Canada, en 1994), une version autochtone contemporaine du mythe d'Orphée.