Durieux, André

André (Henri) Durieux. Violoniste, chef d'orchestre, arrangeur, professeur (Paris, 1899 - Montréal, 18 décembre 1951). Venu au Canada en 1911, il fit des études au McGill Cons. avec Saul Brant et suivit les cours d'Otakar Ševčik et Leopold Auer à Chicago.

Durieux, André

André (Henri) Durieux. Violoniste, chef d'orchestre, arrangeur, professeur (Paris, 1899 - Montréal, 18 décembre 1951). Venu au Canada en 1911, il fit des études au McGill Cons. avec Saul Brant et suivit les cours d'Otakar Ševčik et Leopold Auer à Chicago. Il dirigea ensuite la classe de violon au McGill Cons. (1923-37). En 1924, il fut violon solo de l'orchestre de la station radiophonique CKAC ainsi que du quatuor à cordes et de la Petite symphonie de la station CHYC de la Northern Electric. Il fut premier violon du Quatuor à cordes Durieux qu'il constitua avec son frère Maurice, second violon, Lucien Robert, alto, et Lucien Plamondon, violoncelle. Le pianiste Léo-Pol Morin se joignait au groupe pour l'exécution des quintettes. Durant sa brève existence (1930-32), le Quatuor donna plusieurs concerts, notamment au Ladies' Morning Musical Club, au Arts' Club, aux hôtels Windsor et Ritz-Carlton. André Durieux participa, avec d'autres musiciens dont Henri Delcellier, Giulio Romano et Benny Chaskelson, à la fondation du Montreal Orchestra dont il fut violon solo adj. (1930-32). À partir de 1935, il commença une importante carrière comme chef d'orchestre de variétés à la SRC, dirigeant notamment les émissions « Ici Paris » (1935), « Bonjour Paris » (1938), « Sur les boulevards » (1939) ainsi que celles vouées à la découverte de jeunes talents comme « Les Talents de chez-nous » (1946) qu'il créa lui-même. Il a composé quelques valses et chansonnettes dont « La Java des Laurentides » et « C'est que je t'aime ».