Échinodermes

Il existe cinq classes d'Échinodermes vivants : les Crinoïdes (lis de mer et comatules); les Astérides (ÉTOILES DE MER); les Ophiurides (ophiures); les Échinides (OURSINS et autres); et les Holothurides (concombres de mer).

Étoile de mer
Étoile ocrée (pisaster ochraceus) (photo de Thomas Kitchin).
Oursin
Une enveloppe externe caractéristique constituée d'épines mobiles lui sert de protection et lui permet de se déplacer (avec la permission du Musée national des sciences naturelles).

Les Échinodermes [vient du grec, signifie « peau épineuse »] forment un embranchement d'Invertébrés exclusivement marins. Les 6000 espèces connues sont réparties dans tous les océans, depuis les rivages jusqu'aux fosses les plus profondes. Aucune espèce ne vit en eau douce, et très peu sont capables de survivre dans l'eau saumâtre des estuaires. Leur nom provient de leur squelette interne caractéristique fait de carbonate de calcium et composé de nombreuses petites structures osseuses (ossicules). Les ossicules sont incrustés dans la peau, ce qui donne parfois à ces animaux une texture rugueuse ou épineuse.

Il existe cinq classes d'Échinodermes vivants : les Crinoïdes (lis de mer et comatules); les Astérides (étoiles de mer); les Ophiurides (ophiures); les Échinides (oursins et autres); et les Holothurides (concombres de mer). Les Échinodermes sont bien conservés à l'état de fossiles : toutes les classes actuelles et plusieurs autres aujourd'hui éteintes existaient à l'époque ordovicienne (il y a 505 millions à 438 millions d'années). Cet embranchement a probablement fait son apparition au Précambrien il y a plus de 570 millions d'années.

Les classes actuelles d'échinodermes diffèrent principalement par le plan de leur corps. Les échinodermes ont tous une symétrie radiale (symétrie autour d'un axe central), mais il existe de nombreuses variantes. En général, l'axe de symétrie s'étend de la face orale à la face aborale (de la bouche à l'anus). Les Crinoïdes, les Astérides et les Ophiurides ont une forme d'étoile : leur axe de symétrie est vertical. Chez les Astérides et les Ophiurides, la face orale est généralement dirigée vers le bas, et chez les Crinoïdes, vers le haut.

Les oursins de mer sont sphériques et ont la face orale vers le bas. Les Holothurides, en forme de saucisse, reposent généralement sur le côté. Leurs faces orale et anale sont situées à l'une ou l'autre extrémité. Le corps d'un Échinoderme se subdivise cinq parties semblables disposées autour de l'axe central. Cette configuration, plus apparente chez les Astérides et les Ophiurides en forme d'étoile, existe aussi chez les Échinides et les Holothurides dont le nombre de parties est habituellement un multiple de cinq.

Une autre caractéristique de ces animaux est leur système aquifère, faisant fonctionner les tubules ambulacraires par variation de la pression hydrostatique. Des contractions musculaires expulsent l'eau contenue dans des vésicules situées à la base des tubes ambulacraires, ce qui les fait s'allonger. La contraction des muscles des parois de ces tubes les fait ensuite se raccourcir, l'eau retournant alors dans les vésicules. Les tubes ambulacraires sont généralement placés en rangées qui rayonnent de la face orale vers l'extérieur. Ils servent pour la locomotion, l'alimentation et la respiration.

Crinoïdes

Ils forment la classe d'Échinodermes actuels la plus ancienne et la plus primitive. Leur nom commun, lis de mer, vient du fait que chez certaines espèces, le corps fixé au fond marin par un pédoncule porte des bras longs et plumeux entourant la bouche, leur donnant l'apparence de la fleur du lis. Les Crinoïdes vivant librement et sans pédoncule sont communément appelés comatules. Les Crinoïdes se nourrissent habituellement de particules en suspension qui tombent sur leur face orale. Quelques espèces de comatules nagent en battant des bras de haut en bas. Dans un mouvement comique, apparemment non coordonné, elles peuvent se soulever du fond pour éviter les prédateurs.

Astérides

Les Astérides (étoiles de mer) sont des animaux familiers des rivages. Ce sont des carnivores voraces. Celles qui se nourrissent de coquillages comme les palourdes, moules et autres mollusques bivalves, ouvrent la coquille à charnière de leur proie avec leurs tubes ambulacraires, y dévaginent leur estomac et sécrètent un suc digestif qui digère la victime dans sa propre coquille. Le pouvoir de régénération remarquable des étoiles de mer leur permet reconstituer une partie manquante de leur corps. La plupart des espèces peuvent le faire à partir de seulement une partie du tronc central.

Ophiurides

Les Ophiures sont parfois appelées étoiles de mer fragiles parce qu'elles se sectionnent spontanément les bras lorsqu'elles sont en danger. Leurs bras ne sont pas vraiment fragiles. En fait, les ophiures utilisent alors l'une de leurs remarquables adaptations : l'autotomie ou autoamputation. L'aptitude de régénérer un membre manquant est particulièrement bien développée chez ces animaux. Elles se nourrissent généralement en filtrant l'eau et utilisent leur tubes ambulacraires pour attraper des particules en suspension.

Échinides

Cette classe comprend les oursins de mer, les dollars de sable et les patangues. Les ossicules de la paroi du corps sont fusionnés en un squelette interne rigide et solide appelé test. Tous les membres de cette classe sont couverts de piquants, mais chez les dollars de sable, ces piquants sont réduits à un fin duvet. L'appareil de mastication complexe de la cavité buccale est appelé lanterne d'Aristote. Ce nom provient d'Aristote selon qui cette structure ressemblait aux lanternes de l'époque.

Holothurides

Les Holothurides sont appelés concombres de mer à cause de leur corps allongé et de leur habitude de reposer sur le côté. Ils ont généralement de nombreux tentacules ramifiées encerclant la bouche et servant à filtrer la nourriture. Certaines espèces n'ont pas de tentacules et, telles des aspirateurs, raclent le fond dont elles extraient les éléments nutritifs contenus dans les sédiments. Dans plusieurs régions d'Asie, on considère les Holothurides comme un mets délicat et on les pêche abondamment.

Plusieurs espèces d'Échinodermes se reproduisent en libérant les oeufs et le sperme dans l'eau de mer, où a lieu la fertilisation. L'embryon se développe en de petites larves planctoniques ou nageant activement. Les larves de toutes les classes ont des formes et des noms caractéristiques. Elles sont très différentes des adultes. Elles peuvent dériver et se nourrir de plancton pendant plusieurs semaines avant de s'établir et de se transformer en adulte. Chaque classe contient des espèces chez lesquelles la mère est pourvue d'une poche incubatrice et qui n'ont ainsi pas de forme larvaire libre. Il existe également des espèces qui se reproduisent de façon asexuée en se divisant en deux et en régénérant les parties manquantes.


En savoir plus

Liens externes