Encyclopédie

Les premiers efforts visant à produire un ouvrage encyclopédique consacré au Canada aboutissent à Canada: An Encyclopaedia of the Country (Toronto, 1898-1900, 6 vol.), publié sous la direction de J. Castell HOPKINS. The Encyclopedia of Canada (Toronto, 1935-1937, 6 vol.

Encyclopédie

Une encyclopédie est un ouvrage écrit comptant de nombreux articles, généralement en ordre alphabétique, et visant à couvrir tous les domaines du savoir ou tous les aspects d'un sujet donné. Le mot vient du latin tardif, qui renvoie à la déformation d'une expression grecque signifiant « instruction embrassant tout le cycle du savoir ». Dans les temps anciens, plusieurs tentatives furent faites pour regrouper tout le savoir en un seul ouvrage. La première encyclopédie moderne, englobant une vaste gamme de sujets et comportant un système complexe de renvois, est la Cyclopaedia (Londres, 1728), écrite par Ephraim Chambers. L'Encyclopédie, sous la direction de Denis Diderot (Paris, vol. 1, 1751), marque l'apogée de l'excellence littéraire et de l'influence sociale de ce type d'ouvrage. L'Encyclopaedia Britannica, la plus renommée des encyclopédies de langue anglaise, paraît d'abord en 3 volumes en 1768; en 1910-1911, la 11e édition de l'ouvrage savant atteint 29 volumes.

Les premiers efforts visant à produire un ouvrage encyclopédique consacré au Canada aboutissent à Canada: An Encyclopaedia of the Country (Toronto, 1898-1900, 6 vol.), publié sous la direction de J. Castell HOPKINS. The Encyclopedia of Canada (Toronto, 1935-1937, 6 vol.), publiée sous la direction de W.S. WALLACE, est plus détaillée, suit l'ordre alphabétique et offre de nombreuses biographies et descriptions de lieux. Un volume supplémentaire sur Terre-Neuve, colligé par Robert Blackburn, est publié en 1949. L'encyclopédie est alors vendue à la maison d'édition américaine Grolier Society et sert de base à l'Encyclopedia Canadiana (Toronto, 1957, 10 vol.), publiée sous la direction de John ROBBINS. The Canadian Encyclopedia (Edmonton, 1985, 3 vol.; rév. 1988), publiée en traduction française sous le titre L'encyclopédie du Canada (Montréal, 1987), est un ouvrage tout nouveau, qui se distingue par son grand nombre de collaborateurs et de conseillers (plus de 3000). Hurtig Publishers publie aussi The Junior Encyclopedia of Canada (1989) à l'intention des jeunes. James Marsh est le rédacteur en chef des deux encyclopédies.

Plusieurs ouvrages de nature encyclopédique sur des aspects du Canada ont vu le jour. L'Index and Dictionary of Canadian History (1911) est colligé par sir Arthur DOUGHTY et L.J. BURPEE pour accompagner la collection Makers of Canada, tandis que Canada and Its Provinces (1913-1917, 23 vol.) est publié sous la direction de Doughty et d'AdamSHORTT. Norah Story publie en 1967 The Oxford Companion to Canadian History and Literature, auquel vient s'ajouter en 1970 un supplément écrit par William Toye. Un nouvel ouvrage, Oxford Companion to Canadian Literature, est publié en 1983 sous la direction de Toye. L'exhaustive ENCYCLOPÉDIE DE LA MUSIQUE AU CANADA (Encyclopedia of Music in Canada) est publiée en anglais en 1981 (rév. 1992) et en français en 1983 (rév. 1993).

L'avènement de l'informatique transforme complètement la façon de publier les encyclopédies et redonne vie au genre. Les encyclopédies Grolier, Compton, Britannica, Larousse, Encarta (anciennement Funk and Wagnalls) et bien d'autres sont désormais offertes sous forme de disque optique compact ou en direct. Les instruments de recherche des versions électroniques donnent un accès presque instantané aux vastes mines de renseignements que ces encyclopédies contiennent.

L'intégration de l'accès direct promet de régler le cauchemar habituel que présentent les ouvrages de référence : la mise à jour. L'insertion de sons, de musique et de séquences vidéo ajoute à l'effet visuel. L'énorme capacité du disque optique compact permet aux éditeurs d'inclure avec l'encyclopédie une masse de dictionnaires, de thésaurus et d'autres ouvrages de référence; la programmation informatique favorise l'intégration de ces ouvrages de diverses façons qui n'avaient encore jamais été vues auparavant. À vrai dire, les encyclopédies sont jusqu'ici les formes de multimédia qui ont connu le plus de succès. La première version de la Canadian Encyclopedia Plus est parue sur disque optique compact en septembre 1995 et c'est en 1999 que, grâce à la Fondation Historica, une version intégrale de L'Encyclopédie canadienne a pu se retrouver en ligne. En 2002, l'Encyclopédie de la musique au Canada fut intégrée à la version en ligne de l'Encyclopédie canadienne.


Liens externes