Ensemble vocal Chantal-Masson

Ensemble vocal Chantal-Masson. Fondé en 1965 à l'Université Laval par Chantal Masson, ce choeur de 30 chanteurs se produisit en public ainsi qu'à la radio et à la télévision au Canada comme à l'étranger.
Ensemble vocal Chantal-Masson. Fondé en 1965 à l'Université Laval par Chantal Masson, ce choeur de 30 chanteurs se produisit en public ainsi qu'à la radio et à la télévision au Canada comme à l'étranger.


Ensemble vocal Chantal-Masson

Ensemble vocal Chantal-Masson. Fondé en 1965 à l'Université Laval par Chantal Masson, ce choeur de 30 chanteurs se produisit en public ainsi qu'à la radio et à la télévision au Canada comme à l'étranger. Chantant a cappella et aussi accompagné d'instrumentistes à l'occasion, il se fit entendre à l'Institut canadien de Québec, aux Concerts Couperin, à la Société de musique de chambre de Québec, à la Société des concerts de l'Île d'Orléans, au Centre d'art d'Orford JMC, et aux festivals d'été de Saint-Jean-des-Piles (camp Villa Musica, près de Trois-Rivières, Québec). Il créa plusieurs oeuvres de compositeurs canadiens tels Maurice Dela, Alain Gagnon, Jacques Hétu, Roger Matton et André Prévost, en plus de présenter un répertoire comprenant des motets, madrigaux et cantates de Bach, Monteverdi et Purcell, des chants romantiques, de la musique contemporaine et du folklore international. À l'occasion du Centenaire de la Confédération, l'Ensemble fit une tournée en Ontario, Alberta et Saskatchewan et fut salué par la critique comme « l'une des meilleures chorales du Canada » (Winnipeg Free Press, 10 novembre 1967). La même année, il fut invité à participer à Europe Cantat III (Namur, Belgique) et aux Choralies internationales canadiennes à Trois-Rivières. Il chanta également au pavillon du Canada à l'Expo 67. Il se mérita en 1968 une cinquième place (section folklore) au Concorso Polifonico Internazionale Guido d'Arezzo, en Italie. En 1970, il participa à Europe Cantat IV (Graz, Autriche) et fit des tournées dans l'est des États-Unis et dans divers centres culturels du Québec. Il se dispersa en 1972, au moment où Chantal Masson dut renoncer à la direction.