Eric House

Eric House, acteur (né en 1921 à Toronto en Ontario; décédé le 21 mars 2004 à Toronto).

Eric House, acteur (né en 1921 à Toronto en Ontario; décédé le 21 mars 2004 à Toronto). Eric House, l’un des acteurs de genre canadiens les plus polyvalents, a joué un peu partout en Grande-Bretagne, au Canada et aux États-Unis, notamment à Broadway. Il est à l’affiche de premières mondiales à New York et à Londres, se produit dans plus de 100 émissions télévisées spéciales et dans d’innombrables séries et joue dans des films, des pièces radiophoniques et des publicités. Membre de la troupe d’acteurs rassemblée par Andrew Allen lorsqu’il entreprend de produire des dramatiques radiophoniques sur CBC, il est au générique de Sunshine Sketches, la première série télévisée anglophone canadienne diffusée en 1952-1953. Il se produit au festival de Stratford lors d’une dizaine d’éditions et au festival Shaw à l’occasion d’une demi-douzaine de saisons, on le voit sur presque toutes les scènes de premier plan de Toronto et il joue dans pratiquement chacun des principaux théâtres régionaux canadiens de 1950 à 1980.

Eric House embrasse une carrière d’acteur après avoir fait son service militaire en Angleterre durant la Deuxième Guerre mondiale, pendant cinq ans dans les services médicaux, passant toutes ses permissions dans les théâtres de Londres. Lors de son retour au Canada, il s’inscrit au Trinity College de l’Université de Toronto et découvre le Hart House Theatre, dirigé alors par Robert Gill. Il joue dans des productions universitaires mises en scène par ce dernier et s’intègre à un cercle de nouveaux talents théâtraux qui comprend notamment William Hutt, Don Harron, Donald Sutherland, Kate Reid et Ted Follows.

Il obtient un diplôme en géographie de l’Université de Toronto en 1950 avec distinction, sa carrière basculant en 1951, lorsqu’on lui propose de rejoindre le Canadian Repertory Theatre à Ottawa qui compte dans ses rangs Christopher Plummer et William Shatner. La politique de la compagnie consiste à jouer une nouvelle pièce chaque semaine, ce qui contraint, chaque jour, les acteurs à un double programme : répétition d’une pièce pendant la journée et interprétation d’une autre le soir. Rémunéré 40 $ par semaine, c’est un travail exigeant et formateur qui permet à Eric House de se construire une carrière d’acteur de théâtre en bonne et due forme. En 1953, il se joint à la troupe du festival de Stratford où il interprète des rôles principaux, notamment dans les productions à grand succès des œuvres de Gilbert et Sullivan mises en scène par Tyrone Guthrie. En 1960, la production de Stratford de l’opéra-comique H.M.S. Pinafore est présentée à New York, et il se voit proposer des contrats lucratifs par des agents pour jouer aux États-Unis. Toutefois, contrairement à ses contemporains Christopher Plummer et William Shatner, il refuse ces sollicitations, préférant rester au Canada.

Lors des saisons 1954 et 1955, Eric House devient membre permanent de la Crest Theatre Company de Toronto, qui s’avère un milieu extrêmement fécond pour le théâtre professionnel. Il est au générique de la version cinématographique d’Oedipus Rex de 1957, avec Tyrone Guthrie à la mise en scène, et de l’adaptation en comédie musicale de Anne of Green Gables, réalisée par Don Harron en 1956 et diffusée à la télévision sur CBC. Il joue également dans la série RCMP produite par Budge Crawley en 1959. On le retrouve aussi, à titre d’invité, au générique d’un certain nombre de réalisations télévisées, notamment Adventures in Rainbow Country, la version originale de la série Jake and the Kid (diffusée entre 1961 et 1963), Seeing Things, Street Legal et The Twilight Zone. Au cinéma, il joue notamment dans Act of the Heart de Paul Almond en 1970, Highpoint en 1984, Strange Brew en 1983, High-Ballin' en 1978, A Star Is Lost! en 1974 et un film culte, rarement vu, Candy Mountain en 1988.

Avec Lloyd Bochner, Douglas Campbell, William Hutt et William Needles, Eric House est élu, en 1957, au premier Canadian Equity Advisory Committee.