Evergreen Brick Works

 Situé dans la vallée de la rivière Don au cœur de Toronto, Evergreen Brick Works aide les Torontois à renouer avec le riche patrimoine naturel et les nombreuses possibilités de loisirs qu'offre le bassin versant de la rivière Don.

Le marché des agriculteurs déménage à l'extérieur, 2 mai 2012 (photo de Kelly Cruise, avec la permission d'Evergreen)\r\n
Le marché des agriculteurs déménage à l'extérieur, 2 mai 2012 (photo de Kelly Cruise, avec la permission d'Evergreen)

Evergreen Brick Works

  Evergreen Brick Works ouvre en 2010 en tant qu'espace public novateur et centre communautaire de l'environnement qui, tout au long de l'année, inspire et aide les visiteurs à vivre, travailler et s'amuser de façon plus durable. Il accueille un certain nombre d'événements et de groupes qui travaillent à bâtir un avenir plus durable pour TORONTO et les villes de tout le Canada.

 Situé dans la vallée de la rivière Don au cœur de Toronto, Evergreen Brick Works aide les Torontois à renouer avec le riche patrimoine naturel et les nombreuses possibilités de loisirs qu'offre le bassin versant de la rivière Don. Evergreen Brick Works fait partie d'un effort croissant visant à préserver les espaces verts importants en milieu urbain, comme les ravins de Toronto, et à maintenir une « infrastructure verte » qui maintient la santé des milieux urbains et des personnes qui les habitent.

 La revitalisation du site implique de nombreux partenaires et est dirigée par Evergreen, un organisme de bienfaisance national qui permet aux Canadiens de créer des villes où il fait mieux vivre à travers le pays. Fondé en 1991, Evergreen naît d'une relation profonde avec le bassin versant de la rivière Don. Certains de ses premiers projets impliquent la plantation d'arbres et d'autres projets de renaturalisation dans le cours inférieur de la rivière Don. Evergreen s'implique également dans la création du Weston Family Quarry Garden (jardin de la carrière de la famille Weston), situé dans la carrière de l'ancienne briqueterie de la vallée de Don et, en 2002, commence à élaborer les plans du site novateur que deviendra l'Evergreen Brick Works. En 2006, Evergreen accueille un marché des agriculteurs sur le site (maintenant le plus important à Toronto) et, en 2008, la construction du nouveau centre communautaire de l'environnement est entamée.

Le patrimoine industriel

 Les origines du site d'Evergreen Brick Works remontent aussi loin qu'au printemps 1882, lorsqu'un jeune agriculteur du nom de William Taylor construit une clôture sur sa propriété dans la vallée de la rivière Don. En creusant les trous de poteaux, Taylor découvre de l'argile qui se révèle parfaite pour la fabrication de briques rouges favorisées par les constructeurs de l'époque. En effet, le site se trouve sur une plaine d'inondation à la confluence du ruisseau Mud et de la rivière Don. Il y a de cela des milliers d'années s'y trouvait l'embouchure d'une rivière glaciaire, ce qui explique la présence si abondante d'argile.

En 1889, Taylor et ses deux frères ouvrent une briqueterie, la Don Valley Brick Works, qui restera en activité jusqu'en 1984. Les briques sont d'une telle qualité qu'en 1893 la compagnie remporte la plus haute distinction à l'Exposition universelle de Chicago. Les frères creusent également une carrière sur le site, qui se révèle une abondante source de schiste. Quatre cheminées sont construites, chacune portant, inscrit en briques blanches, l'un des mots composant le nom de la compagnie : « Don », « Valley », « Brick » et « Works ».

 Après le grand incendie de 1904 qui détruit une bonne partie du cœur du centre-ville de Toronto, une loi interdisant l'utilisation du bois comme matière première pour la construction de nouveaux bâtiments est adoptée, et la fortune de la Don Valley Brick Works est ainsi assurée. Au plus haut de son activité, la briqueterie produit plus de 43 millions de briques par année, et c'est elle qui fournit les matériaux utilisés pour construire plusieurs des édifices les plus importants de Toronto, y compris MASSEY HALL, Old City Hall et HART HOUSE à l'Université de Toronto, ainsi que bon nombre de quartiers résidentiels.

Suite à la fermeture de la briqueterie au début des années 1980, la Ville de Toronto et l'Autorité de Conservation de Toronto et de sa région exproprient le site, qui est désigné comme zone d'intérêt naturel et scientifique par la province de l'Ontario. En 2002, les 16 bâtiments qui composent l'ancien site industriel de la Don Valley Brick Works sont désignés comme des bâtiments du patrimoine. Aujourd'hui, le site met en valeur ces bâtiments ainsi qu'un parc public adjacent de 16 hectares situé dans l'ancienne carrière et connu sous le nom de Weston Family Quarry Garden. Au début des années 2000, les autres bâtiments industriels de la briqueterie, inutilisés depuis leur fermeture en 1984, sont pris en charge par Evergreen et transformés en un centre de programmes éducatifs qui contribuent à stimuler des liens plus forts entre les gens et la nature et sont un exemple vivant de DESIGN D'ENVIRONNEMENT urbain durable.

Le patrimoine géologique

 L'ancienne carrière de la Don Valley Brick Works contient des zones de grande importance pour la compréhension de l'histoire géologique de l'Ontario.

Les murs de la carrière contiennent des preuves géologiques des variations cycliques du climat dans la région couvrant plusieurs millions d'années, y compris deux périodes glaciaires et les conditions ayant contribué à former les ravins qui donnent à Toronto sa géographie caractéristique. La paroi nord de l'ancienne carrière est mondialement reconnue comme l'un des quelques très rares sites où les données géologiques apparaissent de façon si claire.

Les couches de roches sur le site témoignent de plusieurs ères géologiques importantes. La couche supérieure contient des sables de plage de couleur jaune, appelés « sables iroquois » et déposés il y a de cela 12 000 ans. Les sables tiennent leur nom du lac Iroquois, un précurseur plus grand du lac Ontario qui s'est vidé après le dernier âge glaciaire, taillant les ravins distinctifs de Toronto et laissant derrière les sables et des FOSSILES de CASTORS géants de la taille d'un ours, qui vivaient autrefois dans la région.

En dessous se trouve le dépôt de Sunnybrook, constitué de boue de couleur grise et de pierres glaciaires, qui correspond à la période située entre il y a de cela 13 000 et 50 000 ans, lorsque le sud de l'Ontario était recouvert d'une épaisse couche de glace. Il y a aussi le dépôt de Scarborough, créé par un grand fleuve se déversant jadis dans l'ancêtre du LAC ONTARIO, qui mesurait au moins 45 m de profondeur de plus que le lac actuel et s'étendait presque jusqu'à Montréal.

Sous ces couches se trouve la Formation de Don, qui contient les preuves fossiles de plantes et d'animaux qui vivaient dans la région il y a de cela environ 130 000 ans, lorsque le climat du sud de l'Ontario était comparable à celui d'aujourd'hui. Cette couche montre aussi, par l'intermédiaire du registre des espèces fossiles qu'elle contient, la transition qu'il y a eu au début de la dernière époque glaciaire entre ce climat tempéré et un climat boréal plus froid.

Enfin, la Formation de la baie Georgienne consiste en un substrat de schiste contenant des roches datant de 440 millions d'années, ainsi que des mollusques fossilisés, des gastéropodes, des TRILOBITES et des crinoïdes (lys de mer) provenant d'un ancien fond marin. Ces roches se sont formées lorsque la dérive des continents créait le supercontinent Pangée, avant qu'il ne se défasse pour former les continents que nous connaissons aujourd'hui.

Des chercheurs de partout à travers le monde étudient le patrimoine géologique de la Brick Works, qui a grandement contribué à notre compréhension des tendances historiques du changement climatique. En 1926, le célèbre géologue AP Coleman, qui enseigne alors la géologie à l'Université de Toronto, publie Ice Ages Recent and Ancient, un livre influent dans lequel il utilise les résultats de son étude de la carrière pour montrer que la terre a connu plusieurs époques glaciaires au cours son histoire. Le site demeure toujours d'une grande importance pour les géologues.

Le patrimoine écologique et le Weston Family Quarry Garden

Ce domaine de 16,5 hectares, qui fut une carrière d'argile et de schiste pendant 100 ans, a été transformé en un espace vert florissant géré par le Service des parcs, de la foresterie et des loisirs de Toronto.

La création du Weston Family Quarry Garden marque le début de la transition qui fait du site ce qu'il est devenu aujourd'hui. Ouvert en 1996, le parc comprend maintenant des zones humides, des sentiers de randonnée et des prairies de fleurs sauvages, et il abrite de nombreuses espèces d'animaux y compris des oiseaux, des tortues, des grenouilles et de petits mammifères.

Evergreen Brick Works est situé dans la plaine inondable de la vallée de la rivière Don. Le ruisseau Mud, un affluent de la basse rivière Don, traverse le site, et quatre bassins filtrent les eaux de ruissellement et fournissent un habitat dans le Weston Family Quarry Garden.

Couvrant 360 kilomètres carrés, le bassin versant de la rivière Don abrite plus de 800 000 personnes. C'est le bassin hydrographique le plus urbain du Canada et il représente une partie importante du réseau de ravins unique de Toronto. « Les ravins sont à Toronto ce sont les canaux sont à Venise et les collines à San Francisco », écrit Robert Fulford dans son livre Accidental City. « Ils sont au cœur de la géographie affective de la ville, et pour bien comprendre Toronto, il faut bien comprendre ses ravins. » (traduction libre)

Des groupes de citoyens et des organismes gouvernementaux travaillent à restaurer le Don depuis la fin des années 1980, et la Ville de Toronto, l'Autorité de Conservation de Toronto et de sa région et Evergreen continueront à travailler ensemble afin de préserver le patrimoine écologique, industriel et géologique unique du site, ainsi que son environnement naturel.


Liens externes