Farrell, Dennis

Dennis (Michael) Farrell. Compositeur, professeur (Green Bay, Wisc., 18 septembre 1940, naturalisé canadien 1981). B.A. (Saint Norbert College, Wisc.) 1963, M.Mus. (Wisconsin) 1966, Ph.D. (ibid.) 1968.

Farrell, Dennis

Dennis (Michael) Farrell. Compositeur, professeur (Green Bay, Wisc., 18 septembre 1940, naturalisé canadien 1981). B.A. (Saint Norbert College, Wisc.) 1963, M.Mus. (Wisconsin) 1966, Ph.D. (ibid.) 1968. À l'université, Farrell étudia principalement le piano, la composition et la théorie musicale, ainsi que le latin. Il étudia la composition à l'Université du Wisconsin à Madison, avec Robert Crane, et fut l'assistant de Bruce Benward, prof. de théorie et de perception auditive. En 1968, il est devenu prof. de théorie et de composition à l'Université Dalhousie. Au cours d'un congé sabbatique (1975-76), il étudia la composition à Vienne auprès de Friedrich Cerha. L'intérêt marqué qu'il porte à l'amélioration de l'enseignement de la théorie, du solfège et de la pédagogie musicale au niveau pré-universitaire l'a amené à jouer un rôle de premier plan dans des ateliers et cliniques organisés au profit d'organismes provinciaux tels que la NSRMTA et le Nova Scotia Summer String Camp. Il a aussi enseigné dans des écoles secondaires communautaires. Il a signé des articles sur la théorie dans le Journal ACEUM et dans British Columbia Music Educator. En 1983, il a fait office de conseiller pour la production en synthéscope d' Electronic Messiah, radiodiffusé et enregistré par le Canadian Electronic Ensemble et les Elmer Iseler Singers. Il est membre et administrateur de NOVA MUSIC et de l'Assn des compositeurs canadiens de l'Atlantique.

Dans un style tonal et lyrique, Farrell compose pour la voix en solo des oeuvres à la fois sensibles et bien conçues, témoin son opéra de chambre, The Birthday of the Infanta, d'après son propre livret inspiré de l'oeuvre d'Oscar Wilde; l'opéra fut monté en 1979 par le dépt de musique de l'Université Dalhousie. En témoigne aussi Three Encores for Tenor and Piano (1980). Sa musique chorale est particulièrement remarquable par le talent qu'il manifeste à juxtaposer ou synchroniser plusieurs niveaux d'éléments originaux ou empruntés; ce « quodlibet » contrôlé est employé avec bonheur dans Seasonal Interludium : A Northern Winter Solstice (1986) ainsi que dans Civic Mass (1980) où une voix du « peuple » s'ajoute au choeur. Convivium (1983, commande du CAO pour le Canadian Electronic Ensemble), Suite Catholique (1973, commande du Karr-Lewis Duo qui l'a enregistrée en 1974 sur CBC SM-369) et surtout Six Original Keyboard Sonatas after the Names of Domenico Scarlatti (1973) révèlent sa maîtrise du pastiche qui, combiné à sa palette lyrique-harmonique et à l'utilisation de matériaux empruntés, constituent une réaction personnelle à l'un de ses compositeurs préférés, Respighi. Des textures « spatiales », d'ordre acoustique autant que psychologique, colorent la musique qu'il a composée sur Vestigia de Bliss Carman (1988) pour choeur de voix élevées et piano. Ses harmonisations de chants folkloriques de la Nouvelle-Écosse tirés de la collection Creighton, particulièrement la série ingénieuse de variations chorales sur When I Was in My Prime (1970), démontrent son aptitude à écrire pour une chorale amateur. Sa Sonate pour violon et piano (1972, rév. 1987) a été enregistrée par Paul Campbell au violon et Tietje Zonneveld au piano (1987, 2-Assn des compositeurs canadiens de l'Atlantique ACCA-1987).


Lecture supplémentaire

  • Brunner, Astrid. 'Dennis Farrell: new music born of old, ' PfAC, vol 24, Mar 1988

    - 'Steady-state on changing grids: on the musical integrations of Dennis Farrell,' Arts Atlantic, vol 9, Winter 1990

    Kemp, Walter H. 'Three masses of maritime composers,' Musical Canada: