Fédération des associations musicales du Québec

Fédération des associations musicales du Québec (FAMQ).

Fédération des associations musicales du Québec

Fédération des associations musicales du Québec (FAMQ). Organisme sans but lucratif subventionné en partie par le ministère du Loisir, de la Chasse et de la Pêche du Québec, regroupant depuis 1972 les corps de clairons, tambours et trompettes, les gardes paroissiales, les ensembles chorégraphiques ainsi que les groupes de twirling (majorettes) du Québec. En 1950, les corps de l'Armée furent imités par plusieurs écoles et se placèrent ainsi à l'origine du mouvement. Les corps de musique firent ensuite leur apparition dans les patronages ou « Patro » (maisons d'accueil pour adolescents) dirigés par la communauté de Saint-Vincent-de-Paul et, bientôt, se retrouvèrent partout dans la province. Les Scouts de Preston (auj. Cambridge), Ont., corps de tambours et clairons à pistons, firent sensation lors d'un concours réunissant 52 fanfares à Shawinigan (1951). On eut alors l'idée de fonder un tel groupe au Québec; le projet se réalisa au Patro Laval en 1952, dont la Clique Alouette devint le premier corps de tambours et clairons de ce genre au Québec. L'esprit compétitif se concrétisa vers les années 1956-58 à Shawinigan et donna naissance à la première Assn de corps de clairons et tambours du Québec dont le prés. fut Gérard Filion. La section Québec de la Canadian Bandmasters' Assn (CBDA) fut formée lors d'un autre concours et dura quelques années; les Empereurs, les Gladiateurs et les Olympiques de Verdun comptèrent parmi ses membres. Par la suite, la section filles (« All Girls ») fut constituée à Drummondville. En 1968, il y eut fusion entre les corps mixtes, la section filles et l'Assn des corps de trompettes; l'Assn musicale du Québec qui en résulta fut active jusqu'en 1972.

En 1990, la FAMQ réunissait 66 groupes. Le recrutement s'effectue à la suite de spectacles présentés dans les municipalités et dans les écoles ainsi que par l'entremise des journaux locaux. La revue trimestrielle, Marche et manoeuvres, et le bulletin, La Pause information, sont distribués dans tout le Québec. La Fédération a également publié huit documents de soutien technique aux activités des corps. Chaque année, des compétitions ont lieu entre les différents groupes au Québec, mais aussi en Ontario et aux États-Unis. Le Festival musical du Québec (championnat provincial des corps de clairons et tambours) est présenté annuellement au mois d'août. En 1980, une nouvelle discipline a pris son essor : les ensembles chorégraphiques, dont ceux du Québec figurent parmi les meilleurs au monde. Une compétition internationale est présentée à Montréal au mois de mars de chaque année. Parmi les corps de tambours et clairons figurent les Châtelains et Châtelaines de Laval, qui ont remporté plusieurs championnats dont le championnat mondial des corps de clairons, sections filles, à Denver, Col., en 1978. Ils se méritent de plus les championnats internationaux en 1981 et 1982, tenus à Montréal.


Lecture supplémentaire

  • Bergeron, Raymonde. 'Des jeunes tambours battant,' Châtelaine, vol 24, Dec 1983