Bernard Allan Federko

Bernard « Bernie » Allan Federko, joueur de hockey (né le 12 mai 1956 à Foam Lake, en Saskatchewan).

Bernard \u00ab Bernie \u00bb Allan Federko

Bernard Allan Federko

Bernard « Bernie » Allan Federko, joueur de hockey (né le 12 mai 1956 à Foam Lake, en Saskatchewan). Durant sa carrière dans la Ligue nationale de hockey, Bernie Federko est considéré comme le coéquipier idéal et sa fiche de classement demeure l'une des meilleures de la Ligue quant au nombre d'assistances. Il fait ses débuts dans le hockey mineur et à 16 ans, commence à jouer pour les Flyers de Foam Lake. Son talent étant reconnu l'année suivante, il part à Saskatoon pour se joindre aux Junior Blades, une équipe de la Ligue de hockey de l'Ouest dont il est le premier marqueur en 1975 et en 1976. Cette année-là, il est en outre nommé Joueur de l'année de la Ligue de hockey de l'Ouest et en est premier marqueur. Les éclaireurs de la LNH sont particulièrement impressionnés lorsqu'il bat le record de Bobby Clarke en une seule saison en inscrivant un total de 187 points et est le meilleur marqueur des séries éliminatoires. La même année, il est nommé à la première équipe d'étoiles et Meilleur joueur de la Ligue de hockey de l'Ouest, honneur très convoité pour les candidats au repêchage.

En 1976, le repêchage de la LNH est très avantageux pour Federko. Septième choix cumulatif des Blues de St Louis, il gagne bientôt le club-école de l'équipe, les baby Blues, à Kansas City. Ses 69 points en 42 parties pour l'équipe-école ne passant pas inaperçus au club cadre, il est transféré à l'équipe des Blues de St Louis en milieu de saison. Bien qu'il n'ait joué qu'une demi-saison avec les Blues, il n'en a pas moins accumulé assez de points pour mériter une place dans la 2e équipe d'étoiles et remporter le prix Rookie of the Year (qui deviendra le trophée Ken McKenzie).

En 1977, Federko entreprend donc sa première saison complète sur 13 au sein des Blues. Cette saison-là, il aide l'équipe plutôt faible grâce à 64 assistances et 95 points, qui lui valent le 8e rang dans la ligue. Durant la saison 1980-1981, par ses qualités de stratège et son grand talent de rassembleur (qui lui vaut le surnom de « magicien »), il aide les Blues à finir en deuxième place. En somme, il apporte un soutien inestimable aux Blues durant son séjour parmi eux, puisqu'il en est neuf fois le premier marqueur et accumule 100 points en trois saisons, de 1984 à 1987. En 1986, il aide les Blues à se rendre à un point des finales de la coupe Stanley, et en 1988, il devient le 22e joueur de l'histoire de la LNH à atteindre 1000 points durant sa carrière. Il est en outre le premier joueur à enregistrer plus de 50 assistances en dix saisons consécutives, ce qui a amené certains à penser que son plus grand apport au hockey a résidé dans sa capacité à élever plutôt le jeu de ses coéquipiers que le sien.

Curieusement, les Blues cèdent Federko aux Red Wings de Détroit en 1989. Il ne joue toutefois qu'une saison avec les Wings, décidant de mettre fin à sa carrière en 1990, après avoir accumulé 1130 points. En 1991, les Blues retirent son numéro (24); en 2002, il est admis au Temple de la renommée du hockey. Après avoir pris sa retraite, il devient analyste pour les Blues et, pendant quelque temps, directeur général des Vipers de St Louis de la ligue internationale de Roller Hockey.


En savoir plus