Fonds communs de placement

Une société d'investissement peut offrir beaucoup de fonds communs de placement différents, possédant chacun des catégories d'actif et des objectifs différents.

Fonds communs de placement
(avec la permission de Maclean's)

Fonds communs de placement

 Les fonds communs de placement (FCP) sont des portefeuilles appartenant à des sociétés d'investissement ou de fiducie qui recueillent des capitaux en vendant des parts ou des unités au grand public. Ils placent ces produits dans des actifs financiers comme des actions, des obligations, des hypothèques, des options, des contrats à terme et des actifs du marché monétaire. Les FCP s'appellent aussi fonds à capital variable, car leurs investisseurs se partagent un portefeuille dont la valeur n'a pas de limite fixe. Ils constituent la forme de société de placement la plus populaire, les autres étant les fonds à capital fixe et les fonds distincts.

Une société d'investissement peut offrir beaucoup de fonds communs de placement différents, possédant chacun des catégories d'actif et des objectifs différents. Les objectifs, les activités boursières et les catégories d'actifs des fonds communs de placement varient beaucoup, mais ils doivent être clairement expliqués aux investisseurs au moyen d'un prospectus. Les fonds peuvent se spécialiser dans des catégories d'actifs mixtes ou spécialisées, ce qui favorise un grand choix de fonds de placement. Les objectifs et les politiques des fonds sont généralement établis en fonction du rendement et du risque et s'appuient sur des termes comme revenu, croissance, équilibre, actif, passif, répartition de l'actif, secteur de spécialisation, international, mondial, capital de risque, haute technologie, biens et services marchands, entreprises à faible capitalisation, financement syndical et indice.

Un fonds commun de placement occasionne des frais d'exploitation, de gestion et de marketing. Ces frais sont déduits des produits reçus par les investisseurs ou du revenu généré par les actifs du fonds. Le revenu est distribué sous forme de dividendes, d'intérêts, de coupons et gains en capital découlant des actifs du fonds. Toutefois, un revenu de fonds distribué n'est pas assujetti à la double imposition.

Les parts ou les unités de FCP s'achètent directement auprès d'une société d'investissement ou de ses agents. Chaque part donne à son propriétaire droit à une part proportionnelle des actifs du portefeuille et de leur revenu moins les dettes et les frais. Sur demande, un fonds rachètera et vendra des parts aux investisseurs, à un prix égal à la valeur nette des parts du fonds plus les frais. Ce prix varie quotidiennement, puisque la valeur de l'actif du fonds change. Dans le cas des fonds du marché monétaire, le prix (ordinairement 10 $) ne varie pas, car le revenu de ces fonds est sans cesse payé sous forme de parts supplémentaires. Un fonds peut facturer des honoraires, prélever des frais, soit au moment de l'achat (frais d'entrée), soit à la vente (frais de sortie), mais la majorité des fonds sont sans frais.

Chaque FCP est doté d'un conseil d'administration ou de fiduciaires qui supervisent les activités de gestion du portefeuille, lesquelles peuvent être sous-traitées à une société d'investissement agissant comme consultant et à ses gestionnaires de portefeuille. Les FCP sont assujettis aux lois fédérales et provinciales sur les valeurs mobilières. La majorité des fonds sont membres de l'Institut des fonds d'investissement du Canada.

La forte croissance enregistrée récemment dans les actifs gérés par les sociétés canadiennes de fonds communs de placement reflète l'intérêt du public investisseur pour cette catégorie d'investissement financier. Les fonds communs offrent divers avantages comme, entre autres, la diversification du portefeuille moyennant un investissement minime, l'absence de commissions, une liquidité de placement accrue et des services professionnels de gestion de portefeuille. Parmi les désavantages, mentionnons notamment un rendement relativement faible en raison de l'important ratio des frais du fonds, un risque assez élevé dû à la rotation excessive des fonds, et la perte de contrôle dans le choix d'actifs spécifiques.


Liens externes