Francis Mawson Rattenbury

Francis Mawson Rattenbury, architecte (né le 11 octobre 1867 à Leeds, Angleterre; décédé le 28 mars 1935 à Bournemouth, Angleterre).

Empress Hotel
L'un des célèbres hôtels de style château, conçu par Francis Rattenbury (photo de Thomas Kitchin).
Parlement de la C.-B., Intérieur
(Corel Professional Photos)

Rattenbury émigre au Canada en 1892 et travaille d'abord comme agent pour les investisseurs Bradford à Vancouver. Il a fait un stage dans l'agence d'un oncle à Leeds, chez Lockwood and Mawson, où il a acquis de l'expérience en construction commerciale et publique ainsi qu'en structure, et des connaissances du vocabulaire architectural et du travail en agence.

Grâce à ses talents de dessinateur, Rattenbury supplante rapidement les architectes immigrants qui l'ont précédé en Colombie-Britannique. En 1893, il remporte le concours du nouveau parlement provincial à Victoria avec un projet qui combine planification efficace et articulation réussie, exprimant nettement le lien avec l'Empire mais reflétant néanmoins les goûts contemporains aux États-Unis. Malgré les dépassements des coûts de construction, le parlement qui ouvre en 1898 vaut à son concepteur de nombreux éloges puisqu'il représente les ambitions métropolitaines de la colonie.

La compétence dont Rattenbury fait preuve lui procure l'appui d'institutions de premier plan ainsi que du gouvernement. Ses réalisations comprennent des succursales de la Banque de Montréal (1895-1900), dont l'acquisition de son élégante Merchant's Bank, à Victoria, (1906-1907). Il réalise également des installations pour le Canadien Pacifique : rajouts à leurs centres de villégiature dans les Rocheuses (1901-1904) et au Vancouver Hotel (1902-1908); le Mount Stephen House Hotel (1902-1903) à Field, en Colombie-Britannique; l'Empress Hotel (1905-1908) à Victoria; la station de câble international (1902-1903) à Bamfield, en Colombie-Britannique; les Victoria Steamship Terminals (1904 et 1923-1926, avec P.L. James). En plus de construire plusieurs belles maisons de style Arts and Crafts à Victoria, il conçoit aussi des entrepôts frigorifiques au centre de la Colombie-Britannique et un hôtel particulier à Calgary (1903) pour le propriétaire de ranch Pat Burns, tout en construisant des palais de justice à Chilliwack (1894), à Nanaimo (1896), à Victoria (remise à neuf, 1899), à Nelson (1905-1906) et à Vancouver (1906-1911, avec un agrandissement par Thomas Hooper).

Il est particulièrement habile à appliquer les styles château et beaux-arts alors en vogue. Cette habileté dans le traitement de la manière beaux-arts est surtout évidente dans le palais de justice de Vancouver (transformé par Arthur ERICKSON Architects en 1978-1983 pour la Vancouver Art Gallery) et dans le bâtiment qui abrite la nouvelle bibliothèque provinciale du Parlement (1911-1913), qui devait à l'origine comprendre plutôt un musée provincial et l'imprimerie du gouvernement.

Les projets commerciaux de Rattenbury sont complexes et comptent de nombreuses envolées spectaculaires qui se transforment en échecs. Citons la tentative de fournir des bateaux à vapeur préfabriqués pour la ruée vers l'or du Klondike (1898-1900), les entreprises liées à la construction, de même que des acquisitions substantielles de terrains dans le Nord de la Colombie-Britannique. Ces échecs sont grandement dus aux perturbations économiques et sociales causées par la Première Guerre mondiale. En raison de l'effondrement subséquent du Grand Trunk Railway, pour lequel il avait conçu une série de grands projets de style château et beaux-arts entre 1908 et 1914, seules les fondations du massif Hotel Prince Rupert sont creusées en 1914.

La principale contribution de Rattenbury à l'architecture de la Colombie-Britannique ne réside pas dans l'originalité de ses créations mais plutôt dans son aptitude à procurer au style architectural en vogue un niveau de sophistication plus élevé, qui satisferait les aspirations de la province à un moment crucial de son développement politique. Ses bâtiments, qui révèlent sa maîtrise du vocabulaire architectural, reflètent les liens de la colonie avec l'Empire.

Rattenbury obtient peu de commandes après 1918, préoccupé qu'il est par les litiges qui l'opposent à l'administration provinciale au sujet de l'acquisition de ses terrains dans le Nord pour relocaliser les anciens combattants. Les travaux qu'il réalise toutefois pour le Canadien Pacifique, soit les Crystal Gardens (1921-1925) et le Secord Steamship Terminal à Vancouver, sont la preuve qu'il a conservé intactes ses capacités à concevoir des projets publics et ornementaux.

Éclaboussé par le scandale provoqué par son divorce et son remariage, Rattenbury rentre en Grande-Bretagne en 1929. Il est assassiné en 1935 par son chauffeur, qui est l'amant de sa deuxième femme.