Franz Kraemer

Franz Kraemer. Réalisateur de radio et de télévision, administrateur, naturalisé canadien 1947 (Vienne, 1er juin 1914 - Toronto, 27 août 1999).

Franz Kraemer. Réalisateur de radio et de télévision, administrateur, naturalisé canadien 1947 (Vienne, 1er juin 1914 - Toronto, 27 août 1999). Au cours de sa formation musicale, il reçoit notamment des leçons particulières de Berg en composition (1932-1935) et de Hermann Scherchen en orchestration (1938). Il émigre au Canada en 1940 et, après trois ans dans des camps d'internement, il étudie pendant quelque temps la composition et la direction d'orchestre au TCM (Conservatoire royal de musique) avec Arnold Walter et Ettore Mazzoleni. En 1946, Kraemer se joint au SI SRC comme réalisateur, puis passe au réseau de télévision de la SRC, d'abord à titre de réalisateur puis (1952-1970) de réalisateur délégué à Toronto. Il est un pionnier de l'opéra à la télévision et parmi ses réalisations les plus remarquables figurent The Turn of the Screw (1958, première à la télévision) et Peter Grimes (1959, première à la télévision) de Britten; Elektra (1961, première à la télévision nord-américaine) de Strauss; Otello (1963) de Verdi; La Flûte enchantée (1966) de Mozart; et, avec Leon Major, Louis Riel de Somers (1969, première à la télévision). Kraemer réalise également des documentaires sur Igor Stravinsky, pour marquer les 80e et 85e anniversaires de sa naissance, et sur la tournée du Toronto Symphony au Japon en 1970, ainsi que sur des récitals de Rostropovitch, Gould, Quilico et Stratas. On peut voir Kraemer discuter de composition avec Gould dans le film de l'Office national du film Glenn Gould - Off the Record (1959).

En 1971, Kraemer devient directeur musical de la Toronto Arts Foundation (plus tard Toronto Arts Productions), et responsable de la coordination des programmes musicaux du Saint Lawrence Centre qui, sous son autorité, est particulièrement reconnu pour l'ampleur et la variété de ses programmes de musique de chambre et le retour à Toronto de récitals de solistes. L'intérêt de Kraemer dans la promotion de nouveaux talents se concrétise par l'établissement (1971) à ce centre d'une série annuelle de récitals, Young Canadian Performers. En mai 1976, il réalise Canadian Sound, une rétrospective de l'œuvre des compositeurs et poètes canadiens des 30 dernières années. La série de 16 concerts met à l'affiche plus de 25 œuvres canadiennes de compositeurs tels que Phil Nimmons, Harry Somers et Gilles Tremblay et c'est au cours de cette série qu'est créée Alice in Wonderland de Harry Freedman.

Kraemer est chef de la section de la musique du Conseil des Arts du Canada de 1979 à 1985, où il établit plusieurs moyens d'aide aux musiciens. Il prend sa retraite et s'établit à Toronto en 1986. La même année, il est nommé directeur de la Sylva Gelber Foundation. À partir de 1986, Kraemer est également membre du conseil consultatif de l'Association des orchestres canadiens (auj. Orchestres Canada) et il en devient le directeur, en 1990. Retraité, il continue de travailler comme conseiller (entre autres pour les programmes du CNA), et en 1990, il est nommé membre du groupe de travail du gouvernement fédéral sur la formation professionnelle dans le secteur culturel. Kraemer reçoit la médaille du Conseil canadien de la musique et un prix de l'AOC en 1986. Il est nommé membre de l'Ordre du Canada, en 1981, puis officier, en 1987.

Dans un discours prononcé en octobre 2000, la gouverneure générale Adrienne Clarkson qualifie Franz Kraemer du « réalisateur de musique le plus fructueux et talentueux que la télévision de la SRC ait jamais connu... Il est le mentor de beaucoup de gens comme moi qui ont fait ce type de programmation ».

Écrits

« Situation actuelle des orchestres canadiens : exposé présenté au Conseil des Arts du Canada, décembre 1979 / The state of Canadian orchestras : a paper presented to the Canada Council December 10, 1979 » (Ottawa, 1980).

Bibliographie

Kenneth WINTERS, « Franz Kraemer to the rescue ». The Telegram (Toronto, 13 avril 1971).

Lawrence O'TOOLE, « The Rebel at St. Lawrence Centre scorns the safe approach to music », Globe and Mail (Toronto, 17 janv. 1976).

Ethel TEITELBAUM, « Musician produced TV shows on Glenn Gould and Stravinsky », Globe and Mail (Toronto, 31 août 1999).


Lecture supplémentaire

  • Winters, Kenneth. 'Franz Kraemer to the rescue,' Toronto Telegram, 13 Apr 1971

    O'Toole, Lawrence. 'The rebel at St. Lawrence Centre scorns the safe approach to music,' Toronto Globe and Mail, 17 Jan 1976

    Teitelbaum, Ethel. 'Musician produced TV shows on Glenn Gould and Stravinsky,' Toronto Globe and Mail, 31 Aug 1999