Decker, Franz-Paul

Franz-Paul Decker. Chef d'orchestre (Cologne, 26 juin 1923). LL.D. h.c. (Concordia) 1975. De 1941 à 1944, il étudia à la Hochschule für Musik avec Philip Jarnach et Eugen Papst, ainsi qu'à l'Université de Cologne notamment pour la direction, la composition et la pédagogie.

Decker, Franz-Paul

Franz-Paul Decker. Chef d'orchestre (Cologne, 26 juin 1923). LL.D. h.c. (Concordia) 1975. De 1941 à 1944, il étudia à la Hochschule für Musik avec Philip Jarnach et Eugen Papst, ainsi qu'à l'Université de Cologne notamment pour la direction, la composition et la pédagogie. Il commença sa carrière à Giessen (1944) et occupa ensuite le poste de chef d'orchestre dans diverses villes d'Allemagne. À Rotterdam, il fut dir. artistique de l'Orchestre philharmonique (1962-68). Il vint au Canada (1965) diriger l'ONJ qui le réengagea en 1968. Invité à l'OSM (1966), il succéda à Zubin Mehta comme dir. artistique (1967-75). Sa direction énergique et son sens de la discipline permirent à l'OSM de réaliser de grands progrès sous son mandat. L'Orchestre s'est produit sous sa direction à l'Exposition internationale d'Osaka en 1970. Decker a dirigé plusieurs créations d'oeuvres de compositeurs canadiens, dont Quasars-Symphonie n 3 de Pépin (1967), Son of Heldenleben de Schafer et Phrases II de Garant (1968), Hétéromorphie de Coulombe Saint-Marcoux (1970), Passacaille de Jacques Hétu (1971) et Prismes et cristaux de Pépin (1974). À l'Opéra du Québec, il dirigea Il Trittico (1971), Cavalleria Rusticana et I Pagliacci (1973) et Falstaff (1974). Il fut aussi conseiller artistique de l'Orchestre philharmonique de Calgary (1975-77) et de l'Orchestre symphonique de Winnipeg (1980-82). À titre de chef invité, il dirigea les principaux orchestres d'Europe et fit d'importantes tournées en Amérique du Sud (1960, 1961, 1963, 1974, 1975), en Australie (1967, 1975, 1978) et en Nouvelle-Zélande (1966, 1976). En 1975, il s'imposa à Dallas, Tex., par sa direction de Tristan und Isolde avec Jon Vickers, puis de nouveau en 1978 avec Le Vaisseau fantôme. John Ardoin écrivit alors : « Sa direction du Vaisseau fantôme réaffirma les lumineuses qualités dramatiques, stylistiques et personnelles démontrées dans Tristan, auquel il avait su donner un souffle de vie » (Dallas Morning News, 3 décembre 1978). Principal chef d'orchestre invité de l'OS de Nouvelle-Zélande (1982 -) et dir. artistique de l'Orchestre de Barcelone (1986 -), il est régulièrement invité à diriger des orchestres canadiens tels l'OJQ, le TS et l'OSM.

Discographie

Beethoven Symphonie n 3 : O phil de Rotterdam; 1966; DG 135050.

Brahms Concerto n 1 en ré mineur op. 15 : O phil de Munich, Gelber p; 1976; EMI (HMV) HQS 1068 et Connoisseur Society CS 2102.

Mozart Concerto n 22 en mi bémol K. 482, Haydn Concerto en ré op. 21 : O Berliner Rundfunk, Demus p; 1960; DG 138049.

Voir aussi DISCOGRAPHIES de l'Orchestre du Cons. de musique du Québec, de l'OCNA et de l'OSM.


Liens externes