Furey, Lewis

Lewis Furey (né Greenblatt). Compositeur, chanteur, pianiste, violoniste, comédien (Montréal, de parents français et américains, 7 juin 1949).

Furey, Lewis

Lewis Furey (né Greenblatt). Compositeur, chanteur, pianiste, violoniste, comédien (Montréal, de parents français et américains, 7 juin 1949). Après avoir étudié le violon en cours particuliers, Lewis Furey fait ses débuts avec l'Orchestre symphonique de Montréal à 11 ans comme soliste lors d'un concert des Matinées pour la jeunesse. Il étudie ensuite au Conservatoire de musique du Québec à Montréal avec Calvin Sieb (1961-1965) et à la Juilliard School de New York avec Ivan Galamian (1964-1967). En 1974, il se tourne vers la musique pop et devient compositeur et chanteur (en anglais). Il enregistre trois 33 tours : Lewis Furey (1974, A & M 4522), The Humours of Lewis Furey (1976, A & M 4594) et The Sky is Falling (1978, Aquarius AQR-521). Selon Christian Gros, sa musique se caractérise par « une voix à la fois froide et passionnée, un humour acide, des arrangements somptueux, des climats à mi-chemin entre Kurt Weill et Lou Reed ».

Avec la comédienne et chanteuse Carole Laure, Furey tourne le film L'Ange et la femme de Gilles Carle en 1976. Laure fait ses débuts de chanteuse le 11 décembre de la même année lors d'un concert de Furey à Toronto. Par la suite, ils se produisent ensemble - lui au violon ou au piano, elle comme chanteuse - dans une revue sans titre de Furey, présentée à la scène avec un vif succès à Paris en 1978, puis à Montréal. Un deuxième spectacle est monté à Paris en 1979. Le couple finit par se marier. Furey est le producteur de plusieurs 33 tours de Laure, le premier étant Alibis (1978, RCA KKL-1-0290), qui regroupe plusieurs de ses chansons enregistrées auparavant en anglais, dont « J'ai une chanson » (version française de « Lullabye »), qui est un succès au Québec en 1978. En 1979, Furey écrit la musique du film de Carle Fantastica, dans lequel il paraît aux côtés de Laure.

Projets additionnels

Furey compose également de la musique pour la télévision et pour plusieurs autres longs métrages, notamment pour Maria Chapdelaine, et sa partition pour La Tête de Normande St-Onge de Carle lui vaut un prix du Palmarès du film canadien en 1976. En 1984, avec Léonard Cohen, il écrit le scénario et la musique du film Night Magic, un drame musical fantaisiste dans lequel joue Carole Laure. En 1989, Furey produit son disque Western Shadows (il y joue aussi du piano et en fait les arrangements), un recueil de chansons country et western qui remporte le Grand prix du disque de l'Académie Charles-Cros en 1991. À la suite de ce succès, Laure fait une grande tournée européenne et se produit notamment au Festival de La Rochelle, en France.

Abandonnant sa propre carrière d'enregistrement, Furey se concentre plutôt sur la composition et la direction ainsi que sur des collaborations avec sa femme. Parmi ses engagements de direction figurent des reprises de Starmania (Montréal 1994, Paris 1993 et 1999). Pour les albums de Laure, comme She Says Move On (1991) et Sentiments naturels (1997), il compose de nouvelles chansons. Leur spectacle, inspiré de ce dernier album, est monté à Paris en 1998 et prend l'affiche pendant plus d'un mois.

Furey réside en France depuis la fin des années 1970. Il est le frère de Richard Greenblatt (2 Pianos 4 Hands). La musique de Furey est enregistrée par Céline Dion et Petula Clark.

Bibliographie

Juan RODRIGUEZ, « La Musique de Lewis Furey : le pays des rêves ou des cauchemars », ScM, CXVIC (juil.-août 1975).

Dane LANKEN, « He left concert sound for Furey of rock », The Gazette (Montréal, 9 juil. 1977).

Christian GROS, « Lewis Furey : échange ananas contre petites filles », Monde de la musique, X (avril 1979).

« Ensemble depuis plus de 25 ans : Carole Laure et Lewis Furey », 7 jours Montréal (1er fév. 2003).


Lecture supplémentaire

  • Rodriguez, Juan. 'Lewis Furey album invites listener to another stratus,' MSc, 284, Jul-Aug 1975

    Lanken, Dane. 'He left concert sound for Furey of rock,' Montreal Gazette, 9 Jul 1977

    Gros, Christian. 'Lewis Furey: échange ananas contre petites filles,' Le Monde de la musique, 10, Apr 1979

    " Ensemble depuis plus de 25 ans : Carole Laure et Lewis Furey, " 7 jours Montréal, 1 février 2003