Gaultier de la Vérendrye, Juliette

Juliette Gaultier de la Vérendrye (née Gauthier). Mezzo-soprano, éthnomusicologue, violoniste (Ottawa, 7 août 1888 - 21 août 1972). Jeune soeur d'Éva Gauthier, elle se donna un nom de théâtre d'après celui de ses ancêtres présumés.

Gaultier de la Vérendrye, Juliette

Juliette Gaultier de la Vérendrye (née Gauthier). Mezzo-soprano, éthnomusicologue, violoniste (Ottawa, 7 août 1888 - 21 août 1972). Jeune soeur d'Éva Gauthier, elle se donna un nom de théâtre d'après celui de ses ancêtres présumés. Elle fréquenta l'Université McGill et, comme violoniste, gagna une bourse d'études de quatre ans en Europe où elle se perfectionna avec Jenö Hubay à l'Académie royale de Budapest et où elle étudia le chant à Florence avec Vincenzo Lombardi. Elle fit des débuts avec le Boston Opera, mais sa carrière (v. 1910-30) se limita surtout à des récitals de musique folklorique acadienne, inuit et amérindienne qu'elle recueillit et arrangea elle-même en grande partie. Elle apprit la langue inuit et les dialectes indiens de la Côte du Pacifique afin d'interpréter les chansons des tribus Nootka, Carrier et Kootenay. On sait qu'elle enseigna le chant à la Greenwich House Music School, à New York (1922-25). Au Festival du CP de 1927 à Québec, elle interpréta des chansons recueillies par Ernest Gagnon et Marius Barbeau, dont quelques-unes avaient été arrangées par Marion Bauer avec accompagnement d'alto, et au festival de 1928, elle ajouta des pastourelles du XVe siècle. À la fin des années 1920, elle chanta au Town Hall de New York et ailleurs aux États-Unis ainsi qu'en Angleterre. Membre de l'Author's Club of Canada, elle fut dir. du Musée de la Gatineau à Kingsmere de 1949 à 1953. Sa voix, d'une grande pureté, est conservée sur de rares disques gravés vers 1921 sur l'étiquette Black Label de Victor (Canada).