Lees, Gene

Gene (Frederick Eugene John) Lees. Journaliste, parolier, chanteur, compositeur, animateur à la radio et à la télévision (Hamilton, Ont., 8 février 1928 - Ojai, Ca, 22 Avr 2010).

Lees, Gene

Gene (Frederick Eugene John) Lees. Journaliste, parolier, chanteur, compositeur, animateur à la radio et à la télévision (Hamilton, Ont., 8 février 1928 - Ojai, Ca, 22 Avr 2010).

Vie
Après avoir travaillé de 1948 à 1955 comme reporter au Spectator de Hamilton, au Telegram de Toronto et au Montreal Star, il est critique musical et dramatique au Times de Louisville, Ky (1955-1959), et rédacteur en chef du magazine de jazz Down Beat de Chicago (1959-1962). À titre de pigiste, il écrit également pour Stereo Review (New York) et High Fidelity (Great Barrington, Mass.), The New York Times, Maclean's, le Toronto Star, le Globe and Mail de Toronto et d'autres publications. Il fournit des notes d'accompagnement à près de 100 enregistrements d'artistes tels que Stan Getz, John Coltrane et Quincy Jones. En 1967, il publie un roman, And Sleep Until Noon. En 1978, il reçoit le prix Deems Taylor de l'American Society for Composers, Authors and Publishers pour une série d'articles dans High Fidelity sur la musique des États-Unis et il remporte le prix à deux autres occasions par la suite. En 1981, il établit son propre bulletin mensuel, Jazzletter (Ojai, Cal.), qui devient un lieu de diffusion d'opinions informées, par Lee et d'autres spécialistes de l'industrie.

Livres signés par Lees

Dans les années 1980, Lees commence à porter son attention sur de plus longs projets d'écriture. En 1981, il publie The Modern Rhyming Dictionary : How to Write Lyrics. Suivent trois compilations d'œuvres de Jazzletter : Singers and the Song (1987), Meet Me at Jim & Andy's (1988) et Waiting for Dizzy (1991) ainsi qu'une biographie, Oscar Peterson : The Will to Swing (1988). Parmi ses autres biographies figurent des portraits de Lerner et de Loewe, de Woody Herman (écrit avec Graham Lees) et de Dave Brubeck (avec Fred M. Hall). En 1989, il collabore avec Henry Mancini pour l'autobiographie du compositeur, Did They Mention the Music ?. Toujours connu pour ses souvenirs de musiciens évoqués à la première personne, Lees combine la biographie à l'autobiographie dans Cats of Any Color : Jazz Black and White (1994) et You Can't Steal a Gift : Dizzy, Clark Milt and Nat, (2001). En 2003, il publie une autre œuvre autobiographique, Friends Along the Way : A Journey Through Jazz.

Composition

Lees, qui étudie la composition par correspondance avec le Berklee College of Music de Boston au début des années 1960, puis le piano avec Tony Aless et la guitare avec Oscar Castro-Neves à New York, compose les paroles de plusieurs chansons pop au cours des années 1960. Parmi celles-ci, on retrouve « Quiet Nights of Quiet Stars », « Someone to Light Up My Life », « Song of the Jet » et « Dreamer », sur des musiques d'Antonio Carlos Jobim; « Paris Is at Her Best in May » et « Venice Blue » (Charles Aznavour); « Bridges » (Milton Nascimento); « Yesterday I Heard The Rain » (Armando Manzaneiro); « Waltz for Debby » (Bill Evans). Sa chanson qui obtient le plus grand succès, « Quiet Nights of Quiet Stars », a été enregistrée par plus de 150 interprètes, dont Tony Bennett, Perry Como, Vic Damone, Peggy Lee, Sergio Mendes, Frank Sinatra, Sarah Vaughan et Andy Williams. Plus tard, Lees traduit plusieurs poèmes du pape Jean-Paul II pour le cycle One World, One Peace, enregistré en 1985 par Sarah Vaughan.

Enregistrements, télévision et radio

Il entame une brève carrière de chanteur durant un séjour au Canada (1970-1975), avec un 33 tours pour la SRC (CBC LM-117), paru dans le commerce sous le titre de Bridges : Gene Lees Sings the Gene Lees Songbook chez Kanata (KAN-2), compagnie de Toronto dont il est président de 1971 à 1974. (Kanata met également sur le marché des 33 tours de Tommy Ambrose et Bruno Gerussi, Guido Basso, Peter Foldy, la Governor General's Foot Guards Band, Milan Kymlicka, Matt Lucas, Ray Materick, Doug Randle et les Travellers.) Durant cette même période, il est vedette de sa propre émission de fin de soirée à la télévision de la SRC durant quelque temps en 1971, commente ou chante dans des séries de radio et de télévision de la SRC à Toronto et Ottawa, et est l'hôte (1973-1974) de « Gene Lees and Friends » à la station de radio torontoise CKFM. En 1998, il sort Gene Lees Sings Gene Lees (Unity 1286), enregistre avec certains des plus importants musiciens de Toronto, dont Mike Murley, Don Thompson, Neil Swainson et Barry Elmes. Avec le pianiste Roger Kellaway, il enregistre Leaves on the Water (Choice 6832).

Écrits

And Sleep Until Noon (New York 1967).

The Modern Rhyming Dictionary : How to Write Lyrics (Greenwich, Conn. 1981).

Oscar Peterson : The Will to Swing (Toronto 1988).

avec Henry MANCINI, Did They Mention the Music? (Chicago 1989).

Inventing Champagne : The Worlds of Lerner and Lowe (New York 1990).

Jazz Lives (Toronto 1992).

Aussi, trois anthologies d'articles du Jazzletter : Singers and the Song (Toronto 1987), Meet Me at Jim & Andy's (Toronto 1988) et Waiting for Dizzy (Toronto 1991).

Bibliographie

Helen McNAMARA, « He talks a lot, but he knows a lot », The Telegram (Toronto, 20 sept. 1969).

« Comment lancer une société de disques avec l'aide de M. Nixon », CompCan, LXVIII (mars 1972).

Bill KING, « Another Perspective : An Interview with Gene Lees », The Jazz Report (aut. 1994).

Keepnews, Peter. "Gene Lees, jazz critic and historian, dies at 82," New York Times, 26 Avr 2010


Lecture supplémentaire

  • McNamara, Helen. "He talks a lot, but he knows a lot," Toronto Telegram, 20 Sep 1969

    "Gene Lees: how to start a record company with Mr Nixon's help," CanComp, 68, Mar 1972

    King, Bill. "Another Perspective: An Interview with Gene Lees," The Jazz Report, Fall 1994

    Keepnews, Peter. "Gene Lees, jazz critic and historian, dies at 82," New York Times, 26 Apr 2010