George Anthony Walkem

Associé à Amor DE COSMOS dans la Confederation League, avant que la Colombie-Britannique ne fasse partie de la CONFÉDÉRATION, il devient procureur général dans le Cabinet de De Cosmos et succède à ce dernier, à titre de premier ministre, le 11 février 1874.

Walkem, George Anthony
L'honorable George Anthony Walkem, premier ministre de la Colombie-Britannique de 1874 \u00e0 1876 (avec la permission de Biblioth\u00e8que et Archives Canada/PA-033336).

George Anthony Walkem

 George Anthony Walkem, avocat, juge, homme politique et premier ministre de la Colombie-Britannique de 1874 à 1876 et de 1878 à 1882 (Newry, Irlande, 15 nov. 1834 -- Victoria, 13 janv. 1908). Après avoir fait des études de droit dans la Province du Canada, Walkem s'installe en Colombie-Britannique en 1862, mais ne peut pas pratiquer le droit. Il lui faudra attendre la décision du juge en chef Matthew Begbie de permettre aux avocats coloniaux d'être admis au barreau de la Colombie-Britannique. Parallèlement au droit, Walkem s'intéresse à la politique. Il est membre du Conseil législatif colonial de 1864 à 1870 au sein de l'administration McCreight et, après 1871, il siège à l'Assemblée législative.

Associé à Amor DE COSMOS dans la Confederation League, avant que la Colombie-Britannique ne fasse partie de la CONFÉDÉRATION, il devient procureur général dans le Cabinet de De Cosmos et succède à ce dernier, à titre de premier ministre, le 11 février 1874. À la suite d'une motion de censure portant sur des questions financières, Walkem est remplacé au poste de premier ministre par Andrew Charles ELLIOTT. Il est élu pour un deuxième mandat le 25 juin 1878 et est nommé une fois de plus premier ministre. Les deux administrations de Walkem sont ponctuées de luttes avec le gouvernement d'Ottawa qui ne parvient pas à faire construire le chemin de fer du Pacifique selon les délais prévus dans les modalités de l'union. Walkem mène une lutte acharnée, mais son irascibilité lui fait perdre le soutien de la population, une fois la construction du Canadien Pacifique finalement entreprise. Il termine sa carrière comme juge de la Cour suprême de la Colombie-Britannique de 1882 à 1903. Il sera tenu en très haute estime et très apprécié comme juge, ce qui fut loin d'être le cas dans le cadre de sa carrière politique.