George, James et John Mead

George, James et John Mead.- frères, probablement originaires de Boston, actifs à Montréal (1827-53) et à Toronto (1839-44) comme fabricants de pianos, importateurs d'instruments et de musique imprimée. Plusieurs raisons sociales ont été relevées : Mead, Mott & Co.


George, James et John Mead.- frères, probablement originaires de Boston, actifs à Montréal (1827-53) et à Toronto (1839-44) comme fabricants de pianos, importateurs d'instruments et de musique imprimée. Plusieurs raisons sociales ont été relevées : Mead, Mott & Co., fabricants de harpes et pianos (Montréal, fl. 1836); Mead and S.R. Warren (Montréal, société fondée et dissoute en 1837); Mead, Brothers & Co., importateurs de musique et d'instruments et fabricants de pianos (Montréal, fl. 1841-52); John Mead (marchand de Toronto, fl. 1839-40); J. (John) and J. (James) Mead (Toronto, 1840-44?); et Mead and Fowler (Montréal, v. 1853). On sait aussi que l'entreprise Mead fut fondée en 1827 et que George, qui se retira en 1852 et ne vivait plus en 1854, fut remplacé par Thomas D. Hood pour la fabrication et Henry Prince pour la vente. Les liens familiaux entre les maisons de Montréal et Toronto sont démontrés par une annonce conjointe parue dans le Chronicle and Gazette de Kingston en date du 31 juillet 1841. L'entreprise avait aussi annoncé, dans un journal de Toronto en 1840, que James Mead arrivait tout juste de Londres après avoir travaillé trois ans chez l'un des principaux facteurs de cette ville. Les pianos Mead furent sans aucun doute parmi les premiers à être fabriqués au Canada. Un spécimen de Mead, Mott & Co. est exposé au Château de Ramezay à Montréal, et un autre de Mead, Brothers au musée Archibald Campbell Memorial à Perth, Ont. La maison de Montréal s'occupa d'édition musicale de façon marginale. Son catalogue incluait des pièces de J.-C. Brauneis II, R.J. Fowler et Henry Schallehn, bien que la mention Mead, Brothers vienne, sur la plupart, à la suite de celle d'un éditeur des É.-U.