Gérald Gratton

Gérald Gratton, haltérophile, briqueteur, (Montréal, QC, 29 août 1927 - Montréal, 27 juillet 1963). Au cours de la décennie 1950, Gérald Gratton est reconnu comme un très grand athlète canadien.

Gérald Gratton

Gérald Gratton, haltérophile, briqueteur, (Montréal, QC, 29 août 1927 - Montréal, 27 juillet 1963). Au cours de la décennie 1950, Gérald Gratton est reconnu comme un très grand athlète canadien. Ses nombreuses médailles et les records qu'il inscrivit, tant au Canada que sur la scène du Commonwealth britannique, demeurent le fruit d'une grande discipline conjuguée à une éthique de travail impeccable.

En 1948, à l'âge de 20 ans, Gérald Gratton prend part aux JEUX OLYMPIQUES de Londres. Pour la première fois, des Canadiens participent au tournoi olympique en HALTÉROPHILIE. Des cinq leveurs de poids canadiens présents, Gérald Gratton affiche le meilleur résultat avec une cinquième place.

Dès le lendemain de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques, l'homme fort canadien participe aux championnats d'haltérophilie de l'Empire britannique au Scala Theater de Londres. Gratton se distingue alors en montant sur la plus haute marche du podium dans la catégorie des poids moyens.

Quelques années plus tard, en 1950, il remporte la médaille d'or lors des Jeux de l'Empire britannique à Auckland en Nouvelle-Zélande. Puis, en 1952, lors des Jeux olympiques d'Helsinki, il égalise le record mondial au développé chez les poids moyens. Sa brillante performance lui procure la première position. Mais après son essai, un officiel américain loge un protêt, prétextant que le Canadien aurait trop courbé les reins lors d'un lever. Les autres officiels lui donnent raison et l'haltérophile canadien doit se contenter de la médaille d'argent.

À Vancouver, en 1954, il demeure un rouage important de l'équipe canadienne lors des Jeux de l'Empire. Le Verdunois fut alors désigné pour porter le drapeau lors des cérémonies d'ouverture. Lors du tournoi d'haltérophilie, dans la catégorie des mi-lourds, il déclassa son plus proche rival en soulevant un total de plus de 36 kilos.

Deux ans plus tard, il fait partie de l'équipe canadienne qui se rend aux Jeux olympiques de Melbourne. Quelques jours avant le début du tournoi d'haltérophilie, plusieurs le voient déjà sur le podium olympique. L'athlète qui en est à ses troisièmes Jeux olympiques affiche alors un surplus de poids de deux kilos. Lors de la pesée officielle, l'équipe canadienne se voit confrontée à une véritable calamité : Gérald Gratton est disqualifié du tournoi olympique pour un surplus de poids de cent grammes!

Après cet événement crève-cœur, Gratton participa à ces derniers JEUX DU COMMONWEALTH en 1958. Il prit sa retraite de la compétition à la fin des années 1950.

En juin 1963, il s'infligea de sérieuses blessures lors d'un accident d'automobile. Il rendra l'âme quelques jours plus tard à l'âge de 35 ans.

En 1955, le Temple de la renommée olympique du Canada reconnait ses exploits en lui ouvrant ses portes à sa première année d'existence. Malgré cela, Gérald Gratton demeure un des grands oubliés de notre patrimoine sportif canadien.