Gill, Charles

Charles Gill, peintre, poète et professeur (Sorel, 21 oct. 1871 -- Montréal, 16 octobre 1918). Élève indiscipliné, Gill étudie à Montréal tour à tour au Collège Sainte-Marie de même qu'à ceux de Nicolet et de Saint-Laurent. C'est à Nicolet qu'il s'initie au dessin avec l'abbé Thomas Maurault.

Gill, Charles

Charles Gill, peintre, poète et professeur (Sorel, 21 oct. 1871 -- Montréal, 16 octobre 1918). Élève indiscipliné, Gill étudie à Montréal tour à tour au Collège Sainte-Marie de même qu'à ceux de Nicolet et de Saint-Laurent. C'est à Nicolet qu'il s'initie au dessin avec l'abbé Thomas Maurault. Il poursuit ses études en arts à Montréal avec William Raphaël avant de s'inscrire aux cours de William BRYMNER, à l'école de la Art Gallery. Encouragé par le peintre américain Georges Forest de Brush, il entreprend en 1889, à l'âge de 18 ans, un long séjour à Paris. Il s'inscrit alors, en octobre, 1890, à l'École des beaux-arts de Paris et à l'atelier du peintre Gérôme. Il fréquente les milieux littéraires de Montmartre et du Quartier latin et se lie d'amitié avec Alphonse Allais et Paul Verlaine. En 1892, il revient au pays et réalise une grande toile, La Visitation, destinée à la décoration de la chapelle du Sacré-Coeur de l'église Notre-Dame de Montréal. Il ne revient définitivement à Montréal qu'en 1894 pour occuper le poste de professeur de dessin à l'École normale Jacques-Cartier. Il enseigne au Monument national et à l'École des arts et métiers.

Vers 1895, il participe à la fondation de l'École littéraire de Montréal, avec Louvigny de Montigny. Tout en poursuivant sa carrière de peintre et de professeur d'art, il publie des nouvelles, des poèmes, des critiques d'art et des chroniques dans différents journaux de l'époque : Le Canada, La Presse, le Terroir, Débats, Le Nationaliste. Il meurt en 1918, victime de l'épidémie de GRIPPE espagnole. En 1919, la bibliothèque Saint-Sulpice de Montréal organise une importante rétrospective de ses oeuvres. Sa soeur, Marie Gill, publie, en 1919, sa poésie en un volume intitulé : Cap Éternité et Les étoiles filantes. Le Musée du Québec possède quelques-unes de ses oeuvres.