Glenn Ford

Glenn Ford, né Gwyllyn Ford, acteur (Québec, Qc, 1er mai 1916 - Beverly Hills, Calif., 30 août 2006). Les parents de Glenn Ford émigrent à Venice, en Californie, en 1922 et deviennent résidents permanents des États-Unis. Il étudie à la Santa Monica High School, où il fait du théâtre.

Glenn Ford

Glenn Ford, né Gwyllyn Ford, acteur (Québec, Qc, 1er mai 1916 - Beverly Hills, Calif., 30 août 2006). Les parents de Glenn Ford émigrent à Venice, en Californie, en 1922 et deviennent résidents permanents des États-Unis. Il étudie à la Santa Monica High School, où il fait du théâtre. Personnage peu avenant, aux cheveux en brosse et au sourire timide, il est une des figures majeures d'Hollywood pendant une cinquantaine d'années et joue dans plus de cent films. Après l'acquisition d'une certaine expérience scénique avec des troupes régionales en Californie et un court séjour dans le quartier de Broadway, il signe une entente à long terme avec Columbia Pictures en 1939, année où il obtient sa citoyenneté américaine.

Il s'engage dans la Marine américaine en 1942 et combat pendant la Deuxième Guerre mondiale. Sa carrière au cinéma prend son envol après la guerre, quand il se fait connaître pour son rôle de Johnny Farrell, un petit joueur, dans Gilda (1946), dans lequel il partage la vedette avec Rita Hayworth. Il joue dans une variété de films, comme le film noir à suspens de Fritz Lang The Big Heat (1953; v.f. Règlement de comptes), la comédie décontractée The Teahouse of the August Moon (1956; v.f. La petite maison de thé), aux côtés de Marlon Brando, ou encore le western pour adulte 3:10 to Yuma (1957; v.f. 3 h 10 pour Yuma).

Ford se spécialise dans l'interprétation d'hommes ordinaires bien intentionnés, mais qui se révèlent coriaces le moment venu. On se souvient de lui peut-être surtout pour ses rôles de durs charmeurs dans The Blackboard Jungle (1955; v.f. Graine de violence), le premier film de l'histoire du cinéma à présenter une bande-son incluant de la musique rock 'n' roll, et A Pocketful of Miracles (1961; v.f. Milliardaire d'un jour), film dans lequel il incarne Dave the Dude, un mafioso de New York au cœur d'or (Ford remporte le Golden Globe Award du meilleur acteur pour ce film). Il est nommé l'acteur le plus populaire d'Hollywood en 1958. La somme de 350 000 dollars qui lui est offerte dans le cadre de son contrat pour Milliardaire d'un jour de Frank Capra est exceptionnelle pour l'époque, et le fait qu'il négocie lui-même les termes de son entente, en dehors du système en place à Hollywood à l'époque, marque le début d'une nouvelle ère pour les acteurs. Dans The Courtship of Eddie's Father (1963; v.f. Il faut marier Papa), Ford, qui joue avec le très jeune Ron Howard, a tellement de succès qu'on lance une série télévisée du même nom en 1969.

Ford se tourne vers la télévision dans les années 1970 et joue dans trois séries éphémères intitulées Cade's County (1971-1972; v.f. Sam Cade), The Family Holvak (1975-1977) et Once an Eagle (1976-1977) en plus de nombreuses miniséries. Il continue à tourner au cinéma et incarne le père de Clark Kent dans la version tournée pour le grand écran de Superman en 1978. À la fin de sa carrière, il tient un petit rôle dans le film canadien Happy Birthday to Me (1981; v.f. Happy Birthday, souhaitez ne jamais être invité).