Goulet, Jean (Antoine Joseph) | l'Encyclopédie Canadienne

article

Goulet, Jean (Antoine Joseph)

Jean (Antoine Joseph) Goulet. Violoniste, chef d'orchestre, professeur (Liège, 17 avril 1877, naturalisé canadien 1919 - Montréal, 23 septembre 1965). Il étudia le violon au Cons. de Liège et fit partie de l'orchestre de l'Opéra de cette ville tout en exerçant le métier de typographe.

Goulet, Jean (Antoine Joseph)

Jean (Antoine Joseph) Goulet. Violoniste, chef d'orchestre, professeur (Liège, 17 avril 1877, naturalisé canadien 1919 - Montréal, 23 septembre 1965). Il étudia le violon au Cons. de Liège et fit partie de l'orchestre de l'Opéra de cette ville tout en exerçant le métier de typographe. Il vint à Montréal en 1893 sur les instances de son frère, J.-J. (Joseph-Jean). Il fut second violon à l'OSM de Couture et joua aussi au parc Sohmer sous la direction d'Ernest Lavigne. Il retourna cependant en Belgique en 1897 et ne revint à Montréal qu'en 1906, encore à la suggestion de son frère. Il joua de la clarinette au parc Sohmer et dirigea un petit orchestre au même endroit. À la même époque (1907-14), il joua et dirigea dans plusieurs théâtres, dont l'Amherst, le National (où le jeune Wilfrid Pelletier était pianiste), ainsi que dans les cinémas Bijou et Moulin-Rouge. Il enseigna aussi au collège Laval, à Saint-Vincent-de-Paul près de Montréal (1914-62) et, en 1912, il fonda le Cercle symphonique Saint-Pierre qu'il dirigea jusqu'en 1924. Il fut aussi m. c. aux églises Saint-Eusèbe-de-Verceil (1921-30) et Saint-Stanislas-de-Kostka (1930-36) puis à Saint-Lambert, en banlieue de Montréal (1936-?).

En 1920, il devint prés. et dir. mus. de l'Assn des chanteurs de Montréal qu'il dirigea jusqu'en 1935 dans plusieurs oratorios dont Jean le Précurseur de Couture en 1923. À partir de 1921, il enseigna le violon, les instruments de l'orchestre et dirigea l'ensemble instrumental du collège de Montréal et du collège Notre-Dame. Au théâtre lyrique, il monta au pupitre d'abord à la Société canadienne d'opérette (1922-26), puis aux Variétés lyriques (1936-55) dont il dirigea la majorité des représentations, soit 895, opérettes et opéras.

En 1926, la France l'avait nommé officier d'Académie et l'année suivante, la Belgique, chevalier de l'Ordre de la Couronne.

Voir aussi Charles Goulet, son fils.