Gour, (Joseph Ferréol) Romain

(Joseph Ferréol) Romain Gour. Baryton, écrivain (L'Assomption, 19 août 1899 - Montréal, 22 juillet 1968). Il fit ses études musicales avec Romain Pelletier et Raoul Paquet, et suivit lui aussi les cours de chant de Salvator Issaurel (v. 1921-24).

Gour, (Joseph Ferréol) Romain

(Joseph Ferréol) Romain Gour. Baryton, écrivain (L'Assomption, 19 août 1899 - Montréal, 22 juillet 1968). Il fit ses études musicales avec Romain Pelletier et Raoul Paquet, et suivit lui aussi les cours de chant de Salvator Issaurel (v. 1921-24). À Montréal, il fut soliste aux églises Saint-Léon de Westmount, Notre-Dame et Saint-Thomas-d'Aquin. Il se fit entendre notamment dans Thaïs de Massenet au théâtre Saint-Denis (18 novembre 1920) et au Gesù dans Le Reniement de saint Pierre, oratorio de Marc-Antoine Charpentier (rôle de Jésus, 25 mars 1926). Avec Jacques Gérard, Gaston Favreau et René Tourangeau, il fit partie de l'ensemble Pro Arte et, aux côtés de Jeanne Desjardins, Rhéa Labrosse et Louis La Rue, il chanta avec le troisième Quatuor Issaurel. Sa carrière fut de courte durée : en 1928, il abandonnait le chant et se consacrait à l'assurance. Il fonda et dirigea la revue trimestrielle Qui? (1949-54) dans laquelle il signa des essais biographiques sur Francis Archambault, Alexis Contant, Guillaume Couture, Emma Lajeunesse (Albani), Rodolphe Plamondon et le sculpteur Philippe Hébert. Certains ont été repris dans Courtes biographies canadiennes (Montréal 1949-v. 1952). Il est aussi l'auteur de la biographie critique La Palme-Issaurel (Montréal 1948) ainsi que de l'étude généalogique Pierre Gour 1652-1732, Alexis Gour 1814-1892 et ses descendants (Montréal 1936).

Voir aussi Émile Gour, son oncle.