Peacock, Graham

Graham Peacock, peintre (Londres, Angleterre, 26 juillet 1945). De 1962 à 1966, il étudie à la Goldsmiths School of Art à l'University of London et s'intéresse rapidement à l'art abstrait de Mondrian et Malevich, puis de Rothko et de Noland.

Peacock, Graham

Graham Peacock, peintre (Londres, Angleterre, 26 juillet 1945). De 1962 à 1966, il étudie à la Goldsmiths School of Art à l'University of London et s'intéresse rapidement à l'art abstrait de Mondrian et Malevich, puis de Rothko et de Noland. En 1969, il part à Edmonton et commence à enseigner à l'UNIVERSITÉ DE l'ALBERTA.

En 1973, il établit des contacts avec de nombreux artistes New Yorkais par l'intermédiaire du groupe de travail du sculpteur Michael Steiner à la EDMONTON ART GALLERY. Il est inspiré par des modernistes comme Jules Olitski et Lawrence Poons pour leur liberté par rapport aux techniques classiques et commence rapidement à utiliser des rouleaux puis des balais pour peindre.

En 1981, il met au point une méthode personnelle de peinture très novatrice. Il travaille avec des toiles de trente pieds posées horizontalement sur le sol, il peint une couche sur une autre couche pas tout à fait sèche, ce qui permet à la couche supérieure de se rétracter, de se fissurer et de craqueler en séchant. Il choisit alors des sections à monter sur cadre de forme irrégulière pour donner des tableaux individuels. Il s'est fait le porte-parole de « l'abstraction de processus » de « l'école des fluides », associé à Jackson Pollock, Helen Frankenthaler et Morris Louis.

Il continue à développer sa technique, modifiant les surfaces avec de la mousse de polyuréthane, des matériaux d'isolation de tuyaux ou de la thibaude pour sous-tendre la toile. Il ajoute des éléments de collage : billes de verre, réflecteurs en plastique, paillettes. Son but a été, comme Miro l'a déclaré à un moment « de rester dans le cadre de la peinture pure tout en le dépassant en même temps ».

Graham Peacock a participé à de nombreuses expositions de groupe notamment à Abstraction West, Emma Lake and after, tenue en 1976 au MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA. En 1988 et en 1991, il a exposé en solo à la Edmonton Art Gallery. À partir de 1991, en sa qualité de membre fondateur des « New New Painters », un groupe d'artistes canadiens et américains qui se consacrent à l'exploration du potentiel des nouvelles peintures acryliques, il voit ses œuvres exposées dans de nombreuses villes étrangères comme Paris, Stuttgart, Nice, Séoul, Vienne, et Bruxelles.


Lecture supplémentaire

  • Kenworth Moffett, New New Painting (1992); Lelde Muehlanbachs and Russell Bingham, et al., Colour and Dimension, the recent paintings of Graham Peacock (1991); Ken Carpenter. "The Accomplishment of Graham Peacock," Artfocus, 9:2 (2001).