Grand Bank

Grand Bank, ville de T.-N.; pop. 2415 (recens. 2011), 2580 (recens. 2006); const. en 1943. Elle est située sur la côte Ouest de la péninsule de Burin.

Grand Bank, ville de T.-N.; pop. 2415 (recens. 2011), 2580 (recens. 2006); const. en 1943. Elle est située sur la côte Ouest de la péninsule de Burin. Il est fait mention de Grand Bank pour la première fois dans le recensement français de 1687. L'endroit a probablement servi de campement de pêche aux Français dès 1650. La colonisation par les Anglais commence avec la famille HICKMAN et d'autres familles venues de l'île voisine de Saint-Pierre, cédée à la France par le TRAITÉ DE PARIS en 1763. Pendant presque tout le siècle suivant, la collectivité survit grâce à la pêche côtière et sur les bancs près de la côte. Dans les années 1880, la pêche se déplace au large des côtes. La croissance démographique qui s'ensuit fait de Grand Bank un centre commercial important au début du XXe siècle. Au milieu des années 50, l'ère du poisson salé prend fin. Une usine de transformation du poisson, approvisionnée par les chalutiers, ouvre ses portes en 1955 et offre des produits surgelés.

Situation actuelle

En 1992, en raison de la diminution des stocks de poissons de fond, l'usine se convertit en usine de transformation des fruits de mer. L'intérêt de Grand Bank réside dans sa collection unique de bâtiments d'architecture victorienne. Le Seaman Museum, le George C. Harris House Museum et le secteur riverain sont des points d'attraction de la ville.