Île Grand Manan

Sa population de 2500 habitants est regroupée surtout dans les villages de North Head, Grand Harbour et Seal Cove. Ses principales industries sont celles de la pétoncle, du hareng, du homard, de l'aquaculture du saumon, de la cueillette d'algues et du tourisme.

Seal Cove
L'un des trois villages sur l'île Grand Manan au Nouveau-Brunswick, à l'entrée de la baie de Fundy (photo de Bill Brooks/Masterfile).
\u00ab Grand Manan \u00bb (Nouveau-Brunswick)
Lucius O'Brien, 1880, aquarelle (avec la permission du Musée des beaux-arts du Canada).
L'île Grand Manan, au Nouveau-Brunswick, est la plus grande et la plus éloignée des trois îles principales à l'embouchure de la baie de Fundy; les autres sont les îles DEER et CAMPOBELLO. L'île Grand Manan a une superficie de 137 km2. Elle mesure 24 km de long et 10 km à l'endroit le plus large. Accessible en traversier à longueur d'année à partir de Blacks Harbour, elle est située à 27 km de la terre ferme du Nouveau-Brunswick et à 13 km de la côte du Maine Son nom provient en partie du français, en partie du passamoquoddy ( munanook signifiant « île »).

Situation actuelle

Sa population de 2500 habitants est regroupée surtout dans les villages de North Head, Grand Harbour et Seal Cove. Ses principales industries sont celles de la pétoncle, du hareng, du homard, de l'aquaculture du saumon, de la cueillette d'algues et du tourisme.

Histoire

Les premiers Européens connus qui fréquentent l'endroit sont Samuel de CHAMPLAIN et le sieur de MONTS en 1604, mais il se peut que les Scandinaves y aient séjourné avant. Pendant de nombreuses années, l'île est une seigneurie française, mais la plupart des habitants sont des descendants de loyalistes qui s'y sont établis après la révolution américaine. Moses Gerrish est l'un des premiers à s'y établir, en 1784, et sa maison de Grand Harbour est maintenant le musée de Grand Manan.

Grand Manan est la voie migratoire vers l'est des oiseaux migrateurs et plus de 400 espèces ont été répertoriées dans le refuge de la côte est, entre Grand Harbour et Seal Cove. L'île est l'endroit idéal pour observer les baleines, étant donné que plusieurs espèces, dont le rorqual à bosse, le petit rorqual, le rorqual commun, le globicéphale noir et la baleine noire, habitent les eaux avoisinantes. On peut y voir aussi des phoques et des dauphins à flancs blancs de l'Atlantique.

Géologie

Géologiquement, Grand Manan se divise en deux. Des hautes terres bordées de falaises abruptes pouvant atteindre 125 m le long de la côte se trouvent dans la partie occidentale, plus grande. Essentiellement volcanique de nature, la partie occidentale se compose de basalte de l'ère jurassique (il y a 205,7 à 144,2 millions d'années) et de grès rouge. La partie orientale, plus basse et plus vieille, se compose surtout de sédiments allant de la fin du précambrien au silurien et de roches volcaniques (il y a 550 à 410 millions d'années), ainsi que de granite. À Red Point, à l'est de Seal Cove, la faille qui divise l'île en deux est visible de la rive. Également près de Seal Cove se trouve le « troupeau de moutons », des dépôts glaciaires comprenant un grand nombre de rochers, datant de la dernière ÉPOQUE GLACIAIRE.


Liens externes