Rivière Grand

Prenant sa source juste au sud de la baie Georgienne, la rivière Grand serpente sur 266 km jusqu'au lac ÉRIÉ, s'abaissant de 352 m en chemin.

Prenant sa source juste au sud de la baie Georgienne, la rivière Grand serpente sur 266 km jusqu'au lac ÉRIÉ, s'abaissant de 352 m en chemin. Avec ses principaux affluents, les rivières Speed, Nith, Conestogo et Eramosa, elle forme un bassin hydrographique de 6200 km2, le plus vaste du sud de l'Ontario. Ses méandres traversent des terres fertiles (près de 80 % de son bassin est constitué de terres agricoles), des villes et des villages, ainsi que de riches terres humides, comme le marais Luther, dans son cours supérieur. À ELORA, la rivière dévale une chute de 15 m et s'élance dans une gorge spectaculaire entre des parois calcaires hautes de 25 m. Entre CAMBRIDGE et PARIS, ses rivages sont constitués de grandes étendues de forêts caroliniennes où poussent des sycomores, des noyers noirs, des micocouliers et d'autres espèces rares au Canada. À la hauteur de Paris, au confluent de la rivière Nith, elle bifurque vers l'est.

Les cultures autochtones ont longtemps prospéré dans la zone de son bassin hydrographique; on y chassait déjà le mastodonte et le bison il y a plus de 10 000 ans. Le premier Européen connu à descendre la rivière aurait été le célèbre explorateur René-Robert Cavelier de LA SALLE, en 1669. Les premiers colons français l'avaient surnommée « La Rapide » ou « La rivière L'Urse ». Ce n'est qu'en 1744 que le nom Grand apparaît sur une carte.

Après la RÉVOLUTION AMÉRICAINE, les Six Nations de la Confédération Iroquoise du nord de l'État de New York reçurent des terres le long de la rivière, en reconnaissance de leur loyauté à la Couronne. La ville de BRANTFORD a été érigée près d'un gué nommé d'après le célèbre chef iroquois, Joseph Brant. Des mennonites de la Pennsylvanie en quête de liberté religieuse se sont établis près de l'emplacement actuel de la ville de WATERLOO. Aujourd'hui, de nombreux bâtiments historiques du 19e siècle - maisons de campagne, moulins, usines de textile, fonderies ou distilleries - ont gardé leur cachet d'époque.

Traversant la région la plus peuplée du Canada, la rivière Grand possède une grande valeur récréative et touristique. Son cours supérieur est reconnu pour offrir une pêche à la truite brune de classe mondiale. Tout le long de son parcours, les excursions en canot ou en kayak sont très populaires. Ses rives accueillent le plus vaste réseau de sentiers de randonnée pédestre de l'Ontario. Les traces bien préservées des cultures qui furent attirées vers sa vallée fertile, ses installations récréatives exceptionnelles et sa beauté pittoresque ont motivé, en 1994, sa désignation au titre de rivière du RÉSEAU DE RIVIÈRES DU PATRIMOINE CANADIEN.