Grève du col Crowsnest (1932)

Cette grève de sept mois, mettant en jeu toutes les mines du COL CROWSNEST (Alberta) sauf une, s'avère la grève la plus amère de toute l'histoire mouvementée de cette région.

Cette grève de sept mois, mettant en jeu toutes les mines du COL CROWSNEST (Alberta) sauf une, s'avère la grève la plus amère de toute l'histoire mouvementée de cette région. Elle est déclenchée à Coleman en janvier 1932 par les mineurs qui exigent que les compagnies répartissent également entre eux le travail disponible dans les charbonnages en pleine crise plutôt que de faire preuve de favoritisme envers certains mineurs. Comme les compagnies charbonnières refusent de négocier avec le Mine Workers' Union of Canada (MWUC), un syndicat militant contre lequel ils sont engagés dans une épreuve de force, la grève se propage à toute la région. La Gendarmerie royale du Canada (GRC) doit intervenir pour séparer les grévistes et les briseurs de grève. De nombreuses confrontations surviennent. Cependant, même si les revendications des grévistes ne sont pas satisfaites, la grève laisse dans la région de Crowsnest Pass un héritage à tendance socialiste en raison de la rancoeur des mineurs à l'endroit des compagnies, de la GRC et des autorités provinciales. De 1933 à 1939, Blairmore, la ville du charbon, élit un conseil municipal « rouge ».