Gros-Louis, Max

Max Gros-Louis, ou Oné-Onti, homme politique et homme d'affaires (réserve indienne du Village huron, Loretteville, Qc, 6 août 1931). Après avoir travaillé comme manoeuvre pour un arpenteur et comme commis-voyageur, il devient producteur d'artisanat indien et gérant d'une troupe de danse huronne.

Gros-Louis, Max

Max Gros-Louis, ou Oné-Onti, homme politique et homme d'affaires (réserve indienne du Village huron, Loretteville, Qc, 6 août 1931). Après avoir travaillé comme manoeuvre pour un arpenteur et comme commis-voyageur, il devient producteur d'artisanat indien et gérant d'une troupe de danse huronne. Élu chef des Hurons de Lorette en 1964, il participe aux activités du pavillon des Indiens du Canada à Expo 67, à la fondation de l'Association des Indiens du Québec (dont il est le secrétaire et le porte-parole de 1966 à 1973) et à la Fraternité des Indiens du Canada (représentant du Québec en 1970). En tant qu'agent de publicité, il prétend parler au nom des Indiens du Québec et, en tant que chef, il préconise des approches individualistes aux problèmes économiques et sociaux, ce qui entraîne des différends avec des groupes autochtones et autres en matière de REVENDICATIONS TERRITORIALES et de relations avec les gouvernements non autochtones. Son autobiographie, First Among the Huron, paraît en 1973.