Inlet Hamilton

L'inlet Hamilton et le lac Melville forment le plus grand estuaire de la côte du Labrador avec une longueur de plus de 250 km, une largeur de 40 km (du côté ouest) et une profondeur de 150 m.

Inlet Hamilton

L'inlet Hamilton et le lac Melville forment le plus grand estuaire de la côte du Labrador avec une longueur de plus de 250 km, une largeur de 40 km (du côté ouest) et une profondeur de 150 m. La baie et le lac sont séparés, à 90 km de la mer, par un étroit passage d'une largeur de 2 km et d'une profondeur de 30 m, à Rigolet. Quatre cours d'eau importants, le fleuve Churchill, les rivières North West (le prolongement de la rivière Nauskapi), Kenamu et Goose, qui drainent une grande partie de la péninsule d'Ungava, se jettent dans l'estuaire. L'aménagement hydroélectrique à Churchill Falls constitue la principale activité industrielle de la région. La centrale électrique actuelle, avec sa capacité de production installée (5225 MW) dépassant plus de 10 fois celle d'une centrale conventionnelle, est terminée depuis le début des années 60. On compte effectuer d'autres aménagements sur le fleuve Churchill, à l'île Gull (1700 MW) et aux chutes Muskrat (600 MW). John Davis est le premier à visiter la région en 1586; les Français et les Anglais y trouvent des lieux pour la traite des fourrures au XVIIIe siècle. La baie porte le nom de Charles Hamilton, gouverneur de Terre-Neuve de 1818 à 1824. Rigolet est fondé par la Compagnie de la baie d'Hudson en 1837. De 1949 à1953, l'estuaire est l'objet d'un levé de terrain dans le cadre de l'expédition Blue Dolphin de l'Arctic Institute of North America. À l'heure actuelle, aucune pêche commerciale importante n'est pratiquée à l'intérieur de la baie. Cependant, le banc Hamilton se trouve au large et on y effectue une importante pêche internationale à la morue.