Harley Hotchkiss

Harley Hotchkiss, homme d'affaires, dirigeant communautaire et philanthrope (Tillsonburg, Ontario, 12 juillet 1927 - Calgary, Alberta, 22 juin 2011). Harley Hotchkiss avait la réputation d'être un « bâtisseur ».

Harley Hotchkiss

Harley Hotchkiss, homme d'affaires, dirigeant communautaire et philanthrope (Tillsonburg, Ontario, 12 juillet 1927 - Calgary, Alberta, 22 juin 2011). Harley Hotchkiss avait la réputation d'être un « bâtisseur ». À Calgary, où il réside depuis les années 1950 jusqu'à sa mort, on se souvient de lui comme d'un homme sincère, honnête, amical et attaché aux valeurs familiales.

Harley Hotchkiss grandit dans une ferme laitière et plantation de tabac du sud-ouest de l'Ontario. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il sert dans la marine marchande du Canada (1944-1945). Il fréquente ensuite la Michigan State University, où il joue dans l'équipe de hockey. Il obtient un baccalauréat spécialisé en géologie en 1951. Il trouve immédiatement du travail auprès de Canadian Superior Energy et déménage à Calgary, où il entame une longue et éminente carrière d'homme d'affaires et de citoyen.

En 1953, Harley Hotchkiss entre au service du pétrole de la Banque Canadienne Impériale de Commerce. En 1959, il fonde sa propre entreprise, Alcon Petroleum, dont il sera président jusqu'en 1967. De 1976 à sa mort, il est à son compte et gère des affaires très prospères dans le secteur pétrolier et gazier en Alberta. En 2004, il est admis au Temple de la renommée du secteur pétrolier canadien, qui déclare à cette occasion que « l'engagement de Hotchkiss envers l'industrie pétrolière et la communauté en général est indéfectible et désintéressé ».

Harley Hotchkiss est un investisseur très habile dans le secteur pétrolier et gazier, mais il est surtout connu pour son rôle de copropriétaire des FLAMES DE CALGARY de la LIGUE NATIONALE DE HOCKEY. En 1980, il est à la tête d'un groupe d'investisseurs qui achète les Flames d'Atlanta et amène l'équipe à Calgary, où elle connaît le succès, remportant la COUPE STANLEY en 1989. Il vend sa participation dans le club en 2009.

Au sein du bureau des gouverneurs de la LNH, Hotchkiss est réputé pour son équité et son intégrité. Au milieu des années 1990, il contribue à convaincre la LNH d'adopter un programme pour compenser la faiblesse de la monnaie canadienne afin d'aider les franchises mises en difficulté par la baisse du dollar canadien.

Toute sa vie, Harley Hotchkiss a été reconnu pour ses importantes contributions à la société. En 1997, il est fait Officier de l'ORDRE DU CANADA (il sera promu Compagnon en 2009) et, un an plus tard, il reçoit l'Ordre d'excellence de l'Alberta. Il entre au TEMPLE DE LA RENOMMÉE DU HOCKEY en 2006, dans la catégorie des bâtisseurs. Il a également été fait docteur honoris causa de la Michigan State University et de l'Université de Calgary.

Harley Hotchkiss estimait qu'une des responsabilités que donne la réussite est de rendre à son tour service à la collectivité. En 2004, le Calgary Brain Institute devient le Hotchkiss Brain Institute en reconnaissance de son soutien et de sa contribution aux soins de santé et aux neurosciences.

Hotchkiss meurt d'un cancer en 2011. À sa mort, le premier ministre Stephen HARPER se souvient de lui comme d'un « grand Canadien ». Il ajoute : « Comme amateur de hockey, je lui serai toujours reconnaissant d'avoir amené les Flames à Calgary. »