Lance Harrison

Lance (Easton) Harrison, saxophoniste, clarinettiste, banjoïste, chanteur, fantaisiste (né le 23 juin 1915 à Vancouver en Colombie britannique; décédé le 26 novembre 2000 à Langley en Colombie britannique).

Lance (Easton) Harrison, saxophoniste, clarinettiste, banjoïste, chanteur, fantaisiste (né le 23 juin 1915 à Vancouver en Colombie britannique; décédé le 26 novembre 2000 à Langley en Colombie britannique). D'abord joueur de banjo et guitariste, Harrison se tourne vers le saxophone pendant son adolescence et joue dans des orchestres de danse de Vancouver dirigés par Trevor Page, Sandy DeSantis et Dal Richards. Après avoir fait partie d'orchestres de danse et de spectacles pour l'Aviation royale du Canada pendant la Deuxième Guerre mondiale, il est sideman dans des orchestres d'accompagnement, de danse et d'hôtel à Vancouver pendant plus de 20 ans.

En 1950, il forme aussi son propre orchestre dixieland qui se fait entendre sur les ondes de la SRC aux émissions de variétés « Hotel Downbeat » (radio), « The Twenties Roar » (radio), « Some of These Days » (télévision, étés 1961-66) et à diverses séries radiophoniques de jazz. Cet ensemble se produit également dans des cabarets de Vancouver (notamment le Pillar et le Post) et sur les traversiers de l'île de Vancouver et, durant les années 1980, au Troller's Pub à Horseshoe Bay. L'orchestre compta notamment les trompettistes Stew Barnett et Don Clark, le tromboniste Jack Fulton, le pianiste Bud Henderson et le contrebassiste Stan Johnson. Il réalise quelques enregistrements pour la SRC, dont The Lance Harrison Dixieland Band (1965, RCI 263), et deux 33 tours commerciaux, The Vancouver Scene (1965, RCA PCS-1043) et Happy Jazz (1972, Water St. 1636).

Lance Harrison est un interprète convaincant des styles dixieland et swing; son jeu au saxophone ténor reflète particulièrement l'influence d'Eddie Miller. Harrison se produit rarement hors de la région de Vancouver. Il participe néanmoins à « A Visit to New Orleans », émission hors série à la télévision de la SRC tournée en 1971 au cours d'une visite à la ville qui voit naître le jazz, et il se produit avec le cornettiste américain « Wild Bill » Davison lors d'un engagement dans des clubs de Toronto et d'Ottawa en 1983. Son groupe se produit occasionnellement au cours des années 1990 et, en 1994, Harrison se joint à l'ensemble Red Beans and Rice, avec Rice Honeywell, avec qui il enregistre le CD Runnin' Wild en 1996. Harrison est membre du Entertainment Hall of Fame de la Colombie-Britannique.

Bibliographie

John NORRIS, « Lance Harrison », Canadian Stereo Guide (été 1972).

Mark MILLER, « Regrets for a sedentary career », Globe and Mail (Toronto, 12 avril 1983).

Boogie, Pete & The Senator.

Mark MILLER, Miller Companion to Jazz in Canada (Toronto 2001).


Lecture supplémentaire

  • Norris, John. 'Lance Harrison,' Canadian Stereo Guide, Summer 1972

    Miller, Mark. 'Regrets for a sedentary career,' Toronto Globe and Mail, 12 Apr 1983

    Boogie, Pete & The Senator

    Miller, Mark. Miller Companion to Jazz in Canada (Toronto 2001)