Freedman, Harry

L'influence de Weinzweig est manifeste dans l'usage qu'a fait Freedman de divers aspects de la technique dodécaphonique, de façon stricte dans The Tokaido (1964) pour ensemble de chambre et de façon plus informelle dans Tangents (1967) pour orchestre.

Freedman, Harry
Freedman est d'abord acclamé par les critiques pour ses superbes arrangements d'orchestre (avec la permission du Centre de musique canadienne).

Freedman, Harry

 Harry Freedman, compositeur et corniste anglais (Lodz, Poogne., 5 avril 1922 - Toronto, 16 Sept 2005). Il est l'un des premiers compositeurs de réputation nationale presque entièrement formés au Canada. Tout jeune, il est plutôt attiré par les beaux-arts et, à l'âge de 13 ans, il s'inscrit à la Winnipeg School of Art. Après s'être intéressé au jazz de big band, ce qui l'amène à suivre des cours de clarinette à 18 ans, il rencontre Arthur Hart qui lui fait connaître le répertoire classique pour orchestre. Il étudie aussi le hautbois avec Perry Bauman et la composition avec John WEINZWEIG de 1945 à 1951. Freedman était corniste anglais dans l'ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE TORONTO de 1946 à 1971. En 1971, il fut nommé le premier compositeur en résidence de l'orchestre et, par la suite, il se consacra surtout à la composition.

L'influence de Weinzweig est manifeste dans l'usage qu'a fait Freedman de divers aspects de la technique dodécaphonique, de façon stricte dans The Tokaido (1964) pour ensemble de chambre et de façon plus informelle dans Tangents (1967) pour orchestre. Tableau (1952),Images (1958) et Klee Wyck (1970) sont des compositions inspirées par des tableaux d'artistes canadiens. Au sujet d'Images, Freedman dit avoir tenté de « traduire en musique le style de chacun des trois artistes ».

H. Freedman s'attire d'abord la faveur de la critique pour la superbe orchestration, héritage de son expérience symphonique, de Symphony No 1 (exécutée en première en 1961). Il fait preuve d'esprit et d'humour dans The Explainer (1976), qui est une satire du jargon du professeur d'éducation musicale. En 1980, le Conseil canadien de la musique le nomma compositeur de l'année. Ses oeuvres plus récentes comprennent, entre autres, Touchings (1989), commande de l'ensemble de percussions NEXUS(exécutée en première avec l'ESPRIT ORCHESTRA en 1992), et Town (1991), hommage orchestral au peintre canadien Harold TOWN. Il écrivit aussi de la musique pour le théâtre et la télévision, ainsi que des trames musicales, notamment pour Act of the Heart de Paul ALMOND. Il travailla avec Brian MACDONALD à Rose Latulippe, une commande du ROYAL WINNIPEG BALLET pour lequel il collabora aussi à plusieurs autres ballets.

Il est fait Membre de l'ORDRE DU CANADA en 1984 et nommé professeur de la chaire Jean A. Chalmers à la Faculté de musique de l'Université de Toronto en 1990-1991, succédant au compositeur John BECKWITH.