MacMillan, Harvey Reginald

Harvey Reginald MacMillan, entrepreneur (Newmarket, Ont., 9 sept. 1885 -- Vancouver, 9 févr. 1976). Après des études au Collège d'agriculture de l'Ontario et à la Yale Forestry School, MacMillan travaille, en 1907 sur les côtes de Colombie-Britannique comme évaluateur de bois.

MacMillan, Harvey Reginald

Harvey Reginald MacMillan, entrepreneur (Newmarket, Ont., 9 sept. 1885 -- Vancouver, 9 févr. 1976). Après des études au Collège d'agriculture de l'Ontario et à la Yale Forestry School, MacMillan travaille, en 1907 sur les côtes de Colombie-Britannique comme évaluateur de bois. Alors qu'il est engagé comme inspecteur adjoint des réserves forestières de l'Ouest du Canada en 1908, la tuberculose l'oblige à passer les deux années et demie suivantes dans un sanatorium. En 1912, il devient chef forestier pour la Colombie-Britannique, poste qu'il conserve jusqu'à la Première Guerre mondiale. À cette époque, il devient délégué commercial dans le domaine du bois d'oeuvre pour le gouvernement fédéral, directeur-adjoint de l'usine Chemainus de Victoria Lumber and Manufacturing Co. puis, à la fin de la guerre, employé de la COMMISSION IMPÉRIALE DES MUNITIONS. En 1919, soutenu par un négociant britannique en bois d'oeuvre, Montague Meyer, MacMillan lance H.R. MacMillan Export Co. W.J. Van Dusen, son directeur (qui deviendra son associé par la suite), et lui transforment l'entreprise en un important exportateur de bois d'oeuvre. Ils font face à la concurrence par une mise en marché dynamique, l'achat de scieries et de concessions forestières puis par la construction d'une usine de contre-plaqué en 1935. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, MacMillan est président du conseil de Wartime Shipping Ltd., une société de la Couronne. Après la guerre, il poursuit l'agrandissement de sa société en construisant la Harmac Pulp Mill en 1947. En 1951, sa société fusionne avec Bloedel, Stewart and Welch. En 1956, MacMillan démissionne de son poste de président du conseil; en 1970, il démissionne avec Van Dusen de leurs postes d'administrateur, mais il gardera jusqu'à sa mort ses intérêts dans la société MACMILLAN BLOEDEL.


Lecture supplémentaire

  • Donald McKay, Empire of Wood (1982).