Hedley (groupe)

Hedley est un groupe pop-punk de Vancouver qui a commencé son ascension vers la gloire en 2005 lorsque son chanteur principal Jacob Hoggard a connu une suite de succès lors de l’émission télévisée Canadian Idol. Lauréat de deux prix Juno sur plus de 30 nominations aux Juno, le groupe a vendu près d’un million d’albums et 4 millions de simples. Hedley compte 16 vidéos ayant décroché la première place au palmarès de MusiquePlus (MuchMusic) et a été sacré « roi des ondes tous styles de radio confondus » au Canada par le magazine Billboard en 2014. En février 2018, le groupe est abandonné par son équipe de gestion et banni des ondes de plusieurs stations de radio canadiennes à la suite de multiples allégations d’agression sexuelle remontant à 2005. En juillet 2018, Jacob Hoggard est arrêté et accusé de contacts sexuels et de deux chefs d’agression sexuelle.



Formation

Dans sa formation originale, créée en 2003, Hedley est composé de Jacob Hoggard, Ryan Federau, Kevin Giesbrecht, Kevin Heeres et Brandon McKay. Le groupe choisit son nom en hommage à Hedley, une ville minière de Colombie-Britannique ayant fait les gros titres en se mettant en vente. En juin 2004, après avoir été mis au défi par les autres membres du groupe, Jacob Hoggard passe une audition pour l’émission de télé-réalité Canadian Idol. Avec sa voix et ses paroles bourrées d’énergie et sa personnalité toujours farceuse, il devient rapidement le favori du public et termine troisième du concours. Cette expérience suscite également chez lui l’envie d’écrire des chansons.

Peu après le passage de Jacob Hoggard à Canadian Idol, les membres du groupe d’origine se séparent. Jacob Hoggard rencontre alors le guitariste Dave Rosin, le bassiste Thomas MacDonald surnommé « Tommy Mac » et le percussionniste Chris Crippin qui jouaient tous dans un groupe métal de Vancouver, Everything After, et cherchaient justement un chanteur vedette. Les quatre hommes reforment donc le groupe Hedley tel qu’on le connaît aujourd’hui et se produisent lors de la Semaine de la musique canadienne de 2005 à Toronto, où ils attirent l’attention.

Premier album et tournée

Après avoir signé un contrat avec Universal Music Canada, le groupe enregistre un démo avec le producteur Brian Howes puis, en 2005, un premier album éponyme. Certifié double platine au Canada après s’être vendu à plus de 200 000 exemplaires, Hedley est sélectionné pour un prix Western Canadian Music et permet à Brian Howes de remporter le prix Juno du producteur de l’année en 2007. Le premier simple canadien du groupe, On My Own, passe très régulièrement à MusiquePlus (MuchMusic) et atteint la première place au classement des simples canadiens.

Le son pop-punk de Hedley, qui vaut au groupe des comparaisons avec Social Code et Simple Plan, est marqué par une jeunesse exubérante qui soutient la voix stridente de Jacob Hoggard. Hedley effectue une tournée avec les groupes canadiens Faber Drive et The Weekend (à ne pas confondre avec The Weeknd), puis avec Simple Plan à la fin de 2005. Ces tournées, au cours desquelles Hedley se produit pour la première fois en concert dans des arénas, permettent au public de découvrir les blagues égrillardes du groupe et la présence sur scène frénétique et hyperactive de son chanteur principal, Jacob Hoggard.

En 2006, Hedley effectue sa propre tournée canadienne et se produit aux États-Unis avec Yellowcard, Reliant K et Matchbook Romance. Le groupe assure également la première partie de la tournée canadienne du groupe rock américain Bon Jovi et accroît encore sa notoriété en chantant avec Nickelback, notamment à l’occasion d’un concert de la fête du Canada à Halifax en 2007.

Famous Last Words (2007)

Le deuxième album de Hedley, Famous Last Words (2007), est certifié platine au Canada. Les morceaux « For The Nights I Can’t Remember », « Old School » et « Never Too Late » se classent tous dans la liste des dix plus grands succès au Canada. À ce moment de sa carrière, le groupe tire principalement son succès de l’extraordinaire énergie que dégage Jacob Hoggard sur scène, sur sa voix rugissante de fureur, sur l’image accessible du groupe et sur ses vidéoclips qui remportent, en 2008, quatre MuchMusic Video Awards.

À la fin de 2008, Hedley se classe au deuxième rang du palmarès Nielsen de fin d’année des morceaux les plus joués à la radio. For The Nights I Can’t Remember obtient, en 2009, trois Canadian Radio Music Awards ainsi qu’un Prix de la musique pop/rock attribué par la SOCAN au groupe et aux coauteurs-compositeurs David Genn (des groupes Matthew Good Band et 54-40) et Greig Nori (du groupe Treble Charger). Cet album est également le premier du groupe à paraître aux États-Unis.

The Show Must Go (2009) et Go With the Show (2010)

Le troisième album de Hedley, The Show Must Go, sort au Canada en novembre 2009. La plupart des morceaux sont écrits par Jacob Hoggard et Dave Rosin et le son de l’album, un mélange d’électro-pop, de ballades au piano, de reggae et de rap, traduit la nouvelle orientation musicale du groupe. Certifié double platine au Canada, The Show Must Go se classe à la 17e place des ventes canadiennes sur iTunes en 2010 et permet à Hedley d’empocher trois MuchMusic Video Awards supplémentaires. Les chansons « Perfect » et « Cha-Ching » (une chanson satirique écrite par Brian Howes) se hissent toutes deux au palmarès des dix simples les plus vendus au Canada, tandis que le vidéoclip de « Perfect » permet au groupe de remporter son premier prix Juno.

En 2010, Go With the Show, un CD-DVD enregistré en direct, suit la deuxième tournée de concerts de Hedley, au cours de laquelle le groupe se produit dans plusieurs arénas américains d’importance, notamment à Chicago et à San Francisco. L’année 2010 est également marquée par l’interprétation de « Cha-Ching » à la cérémonie de clôture des Jeux olympiques d’hiver à Vancouver et par le Prix du morceau no 1 de la SOCAN le jour suivant, pour « Don’t Talk to Strangers ».

Storms (2011)

Le quatrième album studio de Hedley, Storms, sort en novembre 2011 et s’articule autour du thème de la persévérance dans l’adversité. Il voit également le groupe abandonner son côté punk tranchant pour s’ancrer plus solidement vers un son pop. À l’image des précédents opus du groupe, l’album est une réussite commerciale, décrochant une certification platine et donnant naissance à de nombreux simples à succès. « One Life » obtient une certification platine pour les téléchargements numériques, tandis que « Invincible » reçoit la certification double platine et est récompensé du Prix du morceau no 1 de la SOCAN. « Kiss You Inside Out », écrit par le producteur Adrian Newman, atteint la deuxième place du palmarès des 100 plus grands succès canadiens du magazine Billboard et est certifié triple platine dans la catégorie téléchargement numérique.

Storms remporte le prix Juno de l’album pop de l’année et ses vidéoclips décrochent plusieurs nominations aux MuchMusic Video Awards. Certains critiques estiment que le groupe s’engage sur la voie de la sophistication en s’éloignant du style pop-punk, tandis que d’autres décrivent cette évolution comme purement commerciale. La musique de Hedley semble plutôt clivante : tandis que ses admirateurs font montre d’une loyauté à toute épreuve et que ses concerts canadiens se jouent à guichets fermés, le comportement du groupe est rejeté par d’autres qui le décrivent comme imbécile, fielleux, agaçant ou, pour employer les termes du critique du London Free Press James Reaney, de la pure « bouffonnerie ».

En 2012, Hedley se produit au Trafalgar Square de Londres, en Angleterre, et au club Barfly de Camden, à l’occasion d’un rassemblement pour la fête du Canada. La tournée du groupe inclut également plusieurs villes américaines. Le concert de la Saint-Valentin que donne le groupe en 2012 à Dawson Creek, en Colombie-Britannique, s’assortit d’un événement tragique lorsqu’un homme de 28 ans décède après avoir été attaqué.

Wild Life (2013)

Le 27 août 2013, le simple principal « Anything » sort en avant-première du cinquième album studio de Hedley, Wild Life. Ce morceau décroche une certification platine dans la catégorie téléchargement numérique et le vidéoclip gagne trois MuchMusic Video Awards en 2014. Avec son refrain enfantin et entêtant (« I can, I can, I can, so »), « Anything » s’adresse sans gêne aux jeunes, à l’image des nombreux autres morceaux du groupe. « Anything » et « Crazy for You » se hissent tous deux au palmarès des dix simples les plus vendus, tandis que d’autres morceaux de l’album, notamment Heaven in Our Headlights et Pocket Full of Dreams, remportent également un grand succès.

La promotion de l’album est davantage dynamisée par la performance du groupe au spectacle de la mi-temps de la 101e Coupe Grey à Regina. Le groupe donne également, au Parc national Banff et devant plus de 850 admirateurs, un concert innovant sans haut-parleurs qualifié de « concert le plus silencieux du monde », au cours duquel chaque spectateur recevait des écouteurs sans fil lui permettant d’écouter la musique jouée sur scène.

En 2014, Hedley part en tournée au Canada avec Wild Life dans 35 villes, se produisant aussi bien dans des salles prestigieuses que dans de petites villes. Cette même année, il tente une nouvelle percée sur les marchés étrangers en sortant « Anything » et Wild Life au Royaume-Uni et en s’y produisant au England’s 100 Club de Londres, ainsi qu’en France et en Allemagne, pour un soir seulement en mai 2014. En janvier 2014, le groupe joue également à New York au Studio de Webster Hall et au Sayers Club de Los Angeles.

En dépit d’un succès mitigé à l’étranger, Hedley continue à dominer le paysage de la pop au pays. « Anything » et « Crazy for You » occupent tous deux la première place du palmarès MusiquePlus (MuchMusic) et le groupe se produit pour une quatrième fois à la cérémonie des MuchMusic Video Awards de 2014. Wild Life est certifié platine au Canada et atteint la cinquième place du palmarès Billboard des albums canadiens les plus en vogue en 2014. Avec une quatrième place, Hedley est le seul groupe canadien à apparaître dans la liste de 2014 des 25 artistes canadiens les plus populaires de Billboard, établie à partir du palmarès des 100 simples ayant remporté le plus de succès. En mars 2015, Jacob Hoggard anime la cérémonie des prix Juno au cours de laquelle Hedley se produit pour la cinquième fois en dix ans.

Hello (2015) et Cageless (2017)

Le sixième album studio de Hedley, Hello, est publié par Universal Music Canada en novembre 2015 et se hisse au premier rang du palmarès des albums canadiens de Billboard. L’album renferme deux grands succès inscrits au palmarès des 40 meilleures chansons au Canada (« Hello » et « Lose Control ») et est certifié platine au Canada.

En mars 2017, Chris Crippin, batteur du groupe depuis de nombreuses années, quitte le groupe. C’est son technicien batterie, Jay Benison, qui le remplace. « Il est arrivé à un moment de sa vie où il voulait faire autre chose. Il a notre bénédiction; nous avons connu 11 ou 12 années fantastiques à ses côtés, et nous lui souhaitons la meilleure des chances », déclare Jacob Hoggard dans une entrevue accordée au Surrey Now-Leader.

Le septième album de Hedley, Cageless, sort à l’automne 2017. Il se classe au 2e rang du palmarès des albums canadiens de Billboard. Le 6 février 2018, Hedley part en tournée pancanadienne.

Œuvres de bienfaisance

Depuis 2009, Hedley est très actif auprès du mouvement Enfants Entraide (qui s’appelle désormais UNIS), contribuant à la construction d’écoles au Kenya en 2010, en Inde en 2011 et en Équateur en 2014, tout en amassant des fonds pour l’organisme. Il se produit régulièrement aux « Journées UNIS » organisée par UNIS, notamment à Seattle dans l’État de Washington en 2013 et au Centre Air Canada de Toronto en septembre 2014, avant que l’organisme ne mette fin à sa relation avec le groupe en février 2018. En 2010, Jacob Hoggard chante également le morceau « Wavin’ Flag » de K’naan avec les Young Artists for Haiti pour venir en aide aux sinistrés du tremblement de terre qui survient cette année-là.

Allégations d’agression sexuelle

Le 12 février 2018, alors que le mouvement #MeToo contre le harcèlement sexuel prend de l’ampleur (propulsé par les accusations d’agression sexuelle contre le producteur de films américain Harvey Weinstein), Taylor Bowman, une Manitobaine de 21 ans, allègue sur Twitter que Jacob Hoggard s’est livré à des attouchements sur elle à l’extérieur d’un bar en 2015, alors qu’elle avait 18 ans. Taylor Bowman lance alors un appel aux autres victimes potentielles du groupe afin qu’elles fassent connaître leur histoire. Plus de 50 personnes s’expriment sur Twitter, la plupart de façon anonyme. Les victimes racontent leur histoire en l’associant au mot-clic #outHedley2k18 (« DénoncerHedley2018 ») et commencent à exiger de l’ACASE, l’organisateur des prix Juno, qu’elle annule la prestation du groupe prévue pour l’édition 2018 de la cérémonie à Vancouver, le 25 mars.

Le 14 février, l’ACASE annonce qu’« au terme d’un examen minutieux de la situation et de discussions avec le groupe, l’ACASE et Hedley ont décidé que le groupe ne participerait pas aux prix JUNO de 2018 ». Hedley publie également une déclaration sur sa page Facebook qui énonce, en partie, ceci : « Les récentes allégations portées contre nous sur les médias sociaux sont tout simplement sans fondement et n’ont pas été validées… À une certaine époque, oui, nous nous sommes livrés à un mode de vie que l’on pourrait qualifier de “rock and roll”. Cependant, nous avons toujours respecté les limites. » Hedley annonce ultérieurement s’être retiré des trois catégories dans lesquelles il avait été nommé aux prix Juno, et qu’il a l’intention de « parler du tort que nous avons fait subir à certaines personnes, et de ce que nous comptons faire à ce sujet ».

Le 16 février, les équipes de gestion de Hedley (Feldman Agency et Watchdog Management) annoncent avoir rompu tout lien avec le groupe. Hedley aurait fait l’objet d’une enquête en 2005 relativement à un incident impliquant une mineure droguée à son insu lors d’un concert pour tous les âges à l’hôtel Embassy de London, en Ontario. Plusieurs autres organismes, dont le programme Air Miles, l’organisme UNIS et la Société canadienne du cancer, annoncent qu’elles ne participeront plus aux événements et promotions associés au groupe. De nombreuses stations de radio partout au pays cessent également de diffuser la musique du groupe. Hedley déclare son intention de poursuivre sa tournée canadienne comme prévu afin de promouvoir l’album Cageless, malgré le retrait de plusieurs groupes devant assurer la première partie du concert.

Le 25 février, CBC News publie une entrevue avec une jeune Ottavienne de 24 ans qui, après avoir rencontré Jacob Hoggard sur Tinder et l’avoir raccompagné à sa chambre d’hôtel à l’automne 2016, aurait été violée par lui. Bien qu’« en larmes et le suppliant d’arrêter », il l’aurait complètement ignorée. Les avocats de Jacob Hoggard publient en guise de réponse une déclaration selon laquelle « Jacob, à aucun moment, n’a mal agi ou fait quoi que ce soit sans consentement ». Le 16 mars, l’unité des crimes sexuels du Service de police de Toronto confirme avoir ouvert une enquête sur les allégations pesant contre Jacob Hoggard.

Entre-temps, le mot-clic #istandwithHedley (« Je me tiens avec Hedley ») est apparu sur Twitter en soutien à Jacob Hoggard et du groupe Hedley. Une pétition implorant Bell Media, Corus Entertainment et CBC Radio de « lever l’interdiction frappant ce groupe rock canadien sur les stations de radio » compte plus de 1 900 signatures en date du 28 février. Le même jour, le groupe publie une déclaration sur Twitter annonçant son intention de prendre une « pause d’une durée indéfinie » après la fin de sa tournée Cageless le 22 mars 2018.

Accusations d’agression sexuelle

Le 23 juillet 2018, Jacob Hoggard est arrêté par le Service de police de Toronto et accusé de deux chefs d’agression sexuelle ayant causé des lésions corporelles et d’un chef de contacts sexuels (des attouchements de nature sexuelle sur un individu de moins de 16 ans). Les accusations d’agression sexuelle sont liées à trois incidents différents impliquant deux femmes et qui auraient eu lieu en 2016. Les policiers ont également publié un communiqué dans lequel ils disent « craindre qu’il y ait d’autres victimes ».

Distinctions

Prix Juno

  • Vidéoclip de l’année (« Perfect ») (2011)
  • Album pop de l’année (Storms) (2012)

MuchMusic Video Awards

  • Meilleur vidéoclip (« For the Nights I Can’t Remember ») (2008)
  • Meilleur réalisateur (« For the Nights I Can’t Remember ») (2008)
  • Meilleure direction photo (« She’s So Sorry ») (2008)
  • Meilleur vidéoclip rock (« She’s So Sorry ») (2008)
  • Vidéoclip de l’année (« Perfect ») (2010)
  • Vidéoclip pop de l’année (« Cha-Ching ») (2010)
  • Postproduction de l’année (« Perfect ») (2010)
  • Vidéoclip pop de l’année (« Anything ») (2014)
  • Vidéoclip favori du public (« Anything ») (2014)
  • Vidéoclip de l’année (« Anything ») (2014)

Prix de la SOCAN

  • Prix de la musique pop/rock (« For the Nights I Can’t Remember ») (2009)
  • Prix du morceau no 1 (« Don’t Talk to Strangers ») (2010)
  • Prix du morceau no 1 (« Invincible ») (2011)
  • Prix du morceau le plus joué (« Perfect ») (2011)
  • Prix de la musique pop/rock (« Perfect ») (2011)
  • Prix du morceau no 1 (« Anything ») (2014)
  • Prix du morceau no 1 (« Crazy for You ») (2014)

Prix de la musique de la radio canadienne

  • Chanson de l’année (« For the Nights I Can’t Remember ») (2009)
  • Prix du no 1 au palmarès (« For the Nights I Can’t Remember ») (2009)
  • Prix du public (« For the Nights I Can’t Remember ») (2009)
  • Prix du no 1 au palmarès (2011)

Music of
Hedley (groupe)

Cet article a été rendu possible avec le soutien de