Helen Creighton

(Mary) Helen Creighton. Collectrice, folkloriste (Dartmouth, Nouvelle-Écosse, 5 septembre 1899 - Halifax, 12 décembre 1989). LL. D. h.c. (Mount Allison) 1957, D. ès L. h.c. (Laval) 1961, D.C.L. h.c.(Université Dalhousie) 1967, D. ès L. h.c. (Saint Francis Xavier) 1975, D. ès L. h.c.

Helen Creighton

(Mary) Helen Creighton. Collectrice, folkloriste (Dartmouth, Nouvelle-Écosse, 5 septembre 1899 - Halifax, 12 décembre 1989). LL. D. h.c. (Mount Allison) 1957, D. ès L. h.c. (Laval) 1961, D.C.L. h.c.(Université Dalhousie) 1967, D. ès L. h.c. (Saint Francis Xavier) 1975, D. ès L. h.c.(Saint Mary's) 1976, D. ès L. humanités h.c.(Mount Saint Vincent) 1982. Elle obtient un diplôme junior en musique de l'Université McGill en 1915 et son diplôme du Halifax Ladies' College en 1916. Au cours des années 1920, elle est quelque temps travailleuse sociale à Halifax et enseigne à l'American School de Guadalajara, au Mexique. Elle devient « Aunt Helen » dans une émission pour enfants de la station radiophonique CHNS de Halifax.

En 1928, stimulée par un ouvrage de W. Roy Mackenzie (recueil de Ballads and Sea Songs of Nova Scotia, Cambridge 1928), elle commence à recueillir des chansons et des traditions du folklore de sa province natale, voyageant parfois à pied dans des régions isolées et transportant son mélodéon (un petit orgue en roseau avec un seul clavier) dans une brouette. Peu habile en transcription musicale, elle recueille sur cet instrument les mélodies qu'on lui chante. Durant les années 1930, elle travaille en collaboration avec Doreen H. Senior, une musicienne d'Angleterre qui transcrit les mélodies pour elle. Creighton est la « doyenne des femmes » à l'Université de King's College, Halifax, de 1939 à 1941. En 1942, elle étudie au Summer Institute of Folklore, Université de l'Indiana. De 1942 à 1946, elle gagne trois bourses de la fondation Rockefeller et, en 1943, la Bibliothèque du Congrès à Washington lui fournit une machine portative pour enregistrer sur des disques d'acétate. Elle commence à enregistrer sur ruban en 1949. Creighton recueille et enregistre des chansons et du matériel folkloriques de la Nouvelle-Écosse (1943-1944 et 1948) pour la Bibliothèque du Congrès, et de 1947 à 1967 pendant qu'elle travaille pour le Musée national du Canada (Musée canadien des civilisations). Catherine Gallagher, Enos Hartlan, Ben Henneberry, William Riley, Freeman Young et la famille Redden, tous de la Nouvelle-Écosse, chantent pour elle, de même qu'Angelo Dornan du Nouveau-Brunswick. Sur l'Île-du-Prince-Édouard, elle enregistre, entre autres, Ernest Sellick, Charlie Chamberlain et Julius (Duke) Neilsen. Ces deux derniers chanteurs deviennent célèbres plus tard avec Don Messer and His Islanders.

Au cours de sa carrière, Creighton recueille et enregistre plus de 4000 chansons, avec leurs variantes en anglais, en français, en gaélique, en micmac et en allemand. Certaines des chansons anglaises proviennent de la communauté noire. Dans sa cueillette figurent « He's Young But He's Daily a-Growing », « I'll Give My Love an Apple », « The Cherry Tree Carol », « The Farmer's Curst Wife », « Cecilia », « Oran Do Cheap Breatainn » (« Cape Breton Is the Land I Love »), « Lost Jimmy Whalen » et « The Bold Pedlar », une chanson folklorique du 15e siècle oubliée en Angleterre mais conservée au Canada. La chanson la plus ancienne parmi ses découvertes est une ballade du 13e siècle, « The False Knight Upon the Road »; la plus connue est « The Nova Scotia Song » (« Farewell to Nova Scotia »), popularisée au cours des années 1960 par Catherine McKinnon. Plusieurs compositions canadiennes sont inspirées d'airs recueillis par Creighton, notamment la musique du ballet Sea Gallows de Michel Perrault (1958), l'opéra The Broken Ring de Trevor Morgan Jones et Donald Wetmore (1953), Two Maritime Aquarelles de Klaro Mizerit (1970), Maritime Folk Song Medley d'Alex Tilley (1977), de même que Tribute to Helen Creighton (1987) et Homage to Helen (1991) de Scott MacMillan. Bon nombre de ces chansons sont mises sur disques, dont deux sont entièrement consacrées à ses découvertes : Traditional Folksongs of Nova Scotia de Diane Oxner et False Knight Upon the Road: Songs From the Helen Creighton Collection de Clary Croft. Creighton se fait entendre fréquemment à la radio et se produit à des émissions de télévision anglophone de la SRC, notamment « Open House » (1960), « Land of the Old Songs » (1960), « The Lady of the Legends » (v. 1966), « The Helen Creighton Story » (« Take 30 », 1968), la mini-série « Gary Karr and His Friends » (1973) et « The Legacy of Helen Creighton » (1988), ainsi que dans le film The Nova Scotia Song de Glen Walton (1986). On peut la voir à l'œuvre dans le film de l'Office national du filmSongs of Nova Scotia (1958).

Creighton s'intéresse à l'exécution de la musique folklorique autant qu'à la musique elle-même. En 1956, elle « découvre » Finvola Redden-Bower et, en 1957, la famille Redden chante au cours d'une émission de la série télévisée « Graphic », de la SRC, qui traite du travail de Creighton comme collectrice. Elle est l'organisatrice (1967-1973) d'un ensemble de sept voix, Nova Scotia Folk Singers, dirigé par Kaye Pottie. Elle donne de nombreuses conférences au Canada et aux États-Unis et, en 1959, présente une communication au congrès de l'IFMC en Roumanie. Elle est aussi une spécialiste des contes de fantômes de la Nouvelle-Écosse. Récipiendaire de nombreuses distinctions honorifiques, dont la Médaille du Conseil canadien de la musique, elle est nommée membre de l'Ordre du Canada en 1976. Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens lui rend hommage en lui attribuant le Prix du Patrimoine Frank Davies 2011. En mars 1980, à l'Université Mount Saint Vincent, on rend un hommage en musique à l'ensemble de son œuvre par la présentation d'une pièce intitulée « The Collector », écrite et dirigée par John Brown. Elle est nommée membre de l'American Folklore Society et de l'American Anthropological Association, correspondante de l'IFMC et vice-présidente (1957-1967) de la Société canadienne de musique folklorique (Société canadienne pour les traditions musicales ), dont elle devient présidente honoraire en 1974. Elle signe de nombreux articles dans l'Encyclopédie de la musique au Canada et est membre de son conseil d'administration.

Le festival de folklore Helen Creighton voit le jour à Dartmouth, grâce à une subvention de cette ville, pour marquer son 90<sup>e</sup> anniversaire de naissance. Voué à la présentation et à la préservation du folklore des Maritimes, le festival a lieu de 1989 à 1994. C'est sous les auspices de ce festival qu'est fondée la Helen Creighton Folklore Society (HCFS). En 1990, la Nouvelle-Écosse établit la Fondation Helen Creighton pour perpétuer son souvenir par des conférences, l'acquisition de documents destinés à des bibliothèques et l'attribution d'une mention honorable pour les publications sur des sujets reliés à son travail. La Fondation et la HCFS fusionnent en 1997 et la collection Creighton est conservée aux archives publiques de la Nouvelle-Écosse, à Halifax.

Écrits

Livres
Songs and Ballads from Nova Scotia (Toronto 1932, réimpression. New York 1966).

- avec Doreen SENIOR, Twelve Folksongs From Nova Scotia (Novello 1940).

Folklore of Lunenburg County, Nova Scotia (Ottawa 1950, réimpression. Toronto 1976).

- avec Doreen SENIOR, Traditional Songs from Nova Scotia (Ryerson 1950).

Bluenose Ghosts (Toronto 1957).

Maritime Folk Songs (Ryerson 1962, 1972).

- avec Calum MacLeod, Gaelic Songs in Nova Scotia, Bulletin 198 du Musée national (Ottawa 1964).

Bluenose Magic (Toronto 1968).

Folksongs from Southern New Brunswick, Musée national, Publications sur la culture traditionnelle no 1 (Ottawa 1971).

A Life in Folklore (Toronto 1975).

- avec Eunice SIRCOM, Eight Ethnic Songs for Young Children (GVT 1977).

- avec Eunice SIRCOM, Nine Ethnic Songs for Older Children (GVT 1977).

- avec Ronald LABELLE, La Fleur du rosier (University College of Cape Breton Press et Musée canadien des civilisations 1988).

A Folk Tale Journey through the Maritimes (Breton Books, 1994).

Articles

« Song singers », Maclean's (15 déc. 1937).

« Recording folk songs "before it's too late" », CBC Times (14-20 déc. 1952).

« Fiddles, folk-songs and fishermen's yarns », Canadian Geographical J, LI (déc. 1955).

« Songs for Christmas », Atlantic Advocate, L (déc. 1959).

« Collecting folk songs », Music Across Canada, I (avr. 1963).

« W. Roy Mackenzie, pionnier », Bulletin de la SCMF, II (juill. 1967).

« Cantiques et autres chansons de Noël », Compositeur canadien, 45 (déc. 1969).

« Capturing folklore on tape », Canadian Author and Bookman, 46 (print. 1971).

« Canada's Maritime provinces - an ethnomusicological survey », Ethnomusicology, XVI (sept. 1973).

« Pour que le passé ne meure pas en vain » (interview), Compositeur canadien, 120 (avril 1977).

Articles sur le folklore, la danse folklorique, dans Journal of American Folklore, Encyclopedia Canadiana, etc.

Voir aussi BIBLIOGRAPHIE de Musique folklorique, canadienne-anglaise : Nouvelle-Écosse et Nouveau-Brunswick.

Filmographie

Bluenose Ghosts, Nova Scotia Film Bureau (1973).

A Sigh and a Wish: Helen Creighton's Maritimes, réal. Donna Davies, ONF (2001).

Bibliographie

Ian SCLANDERS, « She's collecting long lost songs », Maclean's, (15 sept. 1952).

J.E. BELLIVEAU, « She's working against time to preserve ballads out of the past », Star Weekly (Toronto, 7 juill. 1956).

Harry MacGORMAN, « Lady of the legends », Nova Scotia Magazine, I (juin 1959).

Donald CAMERON, « Thanks for the memories », Weekend Magazine (Toronto, 28 sept. 1974).

Richard JOHNSTON, « Tribute to Helen Creighton », Les Cahiers canadiens de musique, 9 (aut.-hiv. 1974).

Barry EDWARDS et autres, « Collecting the lore of Maritime folk », Fugue, II (déc. 1977).

Rosemary BAUCHMAN, The Best of Helen Creighton (Hantsport, N.-É. 1988).

Ian MCKAY, The Quest of the Folk: Antimodernism and Cultural Selection in Twentieth-Century Nova Scotia (Montréal et Kingston 1994).

Clary CROFT, Helen Crieghton: Canada's first lady of folklore (Halifax, 1999).

David GREGORY, « Helen Creighton and the Traditional Songs of Nova Scotia », Canadian Folk Music Bulletin, XXXVIII no 2 (2004).


Lecture supplémentaire

  • Sclanders, Ian. "She's collecting long lost songs," Maclean's, 15 Sep 1952

    Belliveau, J.E. "She's working against time to preserve ballads out of the past," Toronto Star Weekly, 7 Jul 1956

    MacGorman, Harry. "Lady of the legends," Nova Scotia Magazine, vol 1, Jun 1959

    Cameron, Donald. "Thanks for the memories," Toronto Weekend Magazine, 28 Sep 1974

    Johnston, Richard. "Tribute to Helen Creighton," The Canada Music Book, 9, Autumn-Winter 1974

    Edwards, Barry, et al. "Collecting the lore of Maritime folk," Fugue, Dec 1977

    Bauchman, Rosemary. The Best of Helen Creighton (Hantsport, NS 1988)

    McKay, Ian. The Quest of the Folk: Antimodernism and Cultural Selection in Twentieth-Century Nova Scotia (Montreal and Kingston 1994)

    Croft, Clary. Helen Creighton: Canada's first lady of folklore (Halifax 1999)

    Gregory, David. "Helen Creighton and the Traditional Songs of Nova Scotia," Canadian Folk Music Bulletin, vol 38, no 2, 2004

Liens externes