Miro, Henri

Henri (Enrique) Miro. Compositeur, chef d'orchestre, arrangeur, pianiste, critique (Tarrega, Espagne, 13 novembre 1879 - Montréal, 19 juillet 1950). Il fit ses premières études musicales au monastère de Montserrat, en Catalogne, avec le Padre Domingo de Guzman. Il étudia ensuite au Cons.

Miro, Henri

Henri (Enrique) Miro. Compositeur, chef d'orchestre, arrangeur, pianiste, critique (Tarrega, Espagne, 13 novembre 1879 - Montréal, 19 juillet 1950). Il fit ses premières études musicales au monastère de Montserrat, en Catalogne, avec le Padre Domingo de Guzman. Il étudia ensuite au Cons. de Barcelone avec Bienvenido Socias (1895). Il passa en France comme chef d'une troupe d'opéra (1898) et arriva à Montréal en 1901. Sa Messe solennelle fut donnée en première audition au Monument national (1904). Au cours des 40 années suivantes, il fut actif comme compositeur, chef d'orchestre, arrangeur, pianiste et professeur. Lucio Agostini, Fleurette Beauchamp et Rafael Masella furent parmi ses élèves. Il fut dir. mus. de la Berliner Gramophone Co. (1916-21) et de la maison Compo. Le Passe-Temps du 8 mai 1915 rapporte qu'un opéra de Miro, A Million Dollar Girl, fut présenté une fois à Montréal. Son opérette Le Roman de Suzon, qui avait été chantée au théâtre Princess (1914), fut reprise par la Société canadienne d'opérette au Monument national en novembre 1925 et à Sherbrooke en septembre 1926. Basée sur 14 thèmes canadiens-français, sa cantate Vox Populi pour orchestre, choeurs et solistes, fut créée le 6 novembre 1928 sous la direction de Jean Goulet au Monument national. Elle fut reprise à Holyoke, Mass., le 19 avril 1929 et Miro la dirigea au Stade de Montréal le 24 juin suivant. (Voir aussi « Vox Populi », EMC 1983.) Il fut également au pupitre lors de la création de sa Symphonie canadienne le 27 octobre 1931. Il fut chef d'orchestre d'une série consacrée à l'opérette et à l'opéra à la station radiophonique du CN (1930-31) où quelques-unes de ses oeuvres furent jouées. Il participa au premier concours de composition organisé par la SCSM (1936) et gagna le Prix Jean-Lallemand pour ses Scènes mauresques. L'oeuvre fut créée à l'auditorium Le Plateau le 3 avril 1936 sous la direction de Wilfrid Pelletier. Une seconde opérette, Lolita, livret d'Armand Robi, fut présentée à la SRC le 9 janvier 1944. Miro est aussi l'auteur de suites symphoniques, dont Luxor, parue au catalogue de l'Édition belgo-canadienne, de deux concertos pour violoncelle, de pièces pour violon, et d'un nombre considérable de mélodies, chansons et romances pour voix seule et pour choeur. Il a été actif comme chef d'orchestre à l'opérette, au concert et à la radio dont il fut l'un des pionniers. Ses séries d'émissions à la SRC, « Sevilliana » et « Mexicana », consacrées à la musique d'inspiration espagnole, ont connu une grande vogue. Plusieurs de ses oeuvres ont été publiées dans La Lyre, à laquelle il a également collaboré comme essayiste et critique. Il a participé comme chef d'orchestre à l'enregistrement, sur étiquettes HMV, Apex et Starr, de disques dont les titres paraissent dans En remontant les années. Son nom a été donné à une avenue de Montréal en 1962.