Henry Kreisel

Henry Kreisel, romancier, professeur et administrateur (né le 5 juin 1922 à Vienne, Autriche; décédé le 22 juillet 1991 à Edmonton, AB). Il est l'un des premiers à faire profiter la littérature canadienne moderne de son expérience d'immigrant.

Henry Kreisel, romancier, professeur et administrateur (né le 5 juin 1922 à Vienne, Autriche; décédé le 22 juillet 1991 à Edmonton, AB). Il est l'un des premiers à faire profiter la littérature canadienne moderne de son expérience d'immigrant. Il s'inspire de sa connaissance personnelle du fascisme qui sévit en Autriche avant la Deuxième Guerre mondiale et décrit avec émotion l'angoisse vécue par les juifs autrichiens. En 1938, il quitte l'Autriche pour l'Angleterre, où il est interné pendant 18 mois. Après des études à l'U. de Toronto, il commence à enseigner à l'U. de l'Alberta en 1947, où il fera carrière. Il est vice-recteur de 1970 à 1975 et reçoit en 1975 le titre de professeur distingué.

Dans les deux romans de Kreisel, le sentiment de sécurité qui prévaut au Canada tranche avec l'agitation qui règne en Europe. Dans The Rich Man (1948), un immigrant retourne à Vienne après avoir modestement réussi à Toronto et découvre que son désir de s'enrichir déçoit sa famille autrichienne désespérée. The Betrayal (1964) examine les sentiments de culpabilité et de vengeance chez un homme qui a échappé aux Nazis et retrouve à Edmonton celui qui l'aurait trahi. The Almost Meeting (1981) est un recueil de nouvelles dont l'action se situe tantôt au Canada, tantôt en Europe. Enfin, le journal de son internement et d'autres textes autobiographiques ont été réunis, avec des essais sur son oeuvre rédigés par huit critiques, dans Another Country: Writings By and About Henry Kreisel (1985). Il est nommé Officier de l'Ordre du Canada en 1988.