Hide, Peter Nicholas

À l'instar de nombreux sculpteurs d'aujourd'hui, Hide travaille avec l'acier soudé. Il est l'un des rares à avoir échappé à la forte influence de Caro, dont les oeuvres tendent à s'étaler et à se répandre dans l'espace.

Frame of Mind
Sculpture d'acier doux réalisée par Peter Hide, en 1990 (avec la permission d'un collectionneur privé/Connecticut, USA).
Buffer Zone
Scupture d'acier réalisée par Peter Hide en 1990 (avec la permission de l'artiste).

Hide, Peter Nicholas

  Peter Nicholas Hide, sculpteur (Surrey, Angl., 15 déc. 1944). Hide est l'élève du sculpteur britannique sir Anthony Caro à la St. Martins School of Art (1964-1967), à Londres, qui contribue à l'époque à créer des ateliers et à organiser des expositions annuelles pour les peintres et les sculpteurs au Stockwell Depot, dans le Sud de Londres. Il accepte un poste de professeur à l'U. de l'Alberta, à Edmonton, en 1977 et, depuis, partage son temps entre le Canada et l'Angleterre, où il travaille durant de nombreux étés. Il travaille aussi en extérieur dans l'Est des États-Unis.

À l'instar de nombreux sculpteurs d'aujourd'hui, Hide travaille avec l'acier soudé. Il est l'un des rares à avoir échappé à la forte influence de Caro, dont les oeuvres tendent à s'étaler et à se répandre dans l'espace. Les oeuvres d'Hide sont généralement compactes et verticales, bien que celles du début des années 90 tendent parfois à s'incliner. Quoique tout à fait abstraites, ses oeuvres rappellent la sculpture monolithique du passé. Modulées de plis, de replis et d'ondulations, ses oeuvres sont grandes - souvent jusqu'à 3 m de hauteur ou de largeur - et ont une présence imposante. Son art exerce une influence dans l'Ouest canadien et en Angleterre. Ses oeuvres font partie des collections de musées du Canada et de l'Angleterre, et sont exposées dans des galeries commerciales d'Edmonton, de Toronto et de New York.