Hillmer, (George) Norman

George Norman Hillmer, historien, professeur (né à Niagara Falls, en Ontario, le 24 novembre 1942). Norman Hillmer fait des études à l'UNIVERSITÉ DE TORONTO et à l'Université de Cambridge, où il obtient un doctorat en 1974.

Hillmer, (George) Norman

George Norman Hillmer, historien, professeur (né à Niagara Falls, en Ontario, le 24 novembre 1942). Norman Hillmer fait des études à l'UNIVERSITÉ DE TORONTO et à l'Université de Cambridge, où il obtient un doctorat en 1974. En 1972, il commence à travailler comme historien au ministère de la Défense nationale. Il devient historien principal à la Direction du service historique en 1980 et consacre les dix années qui suivent à la supervision de la recherche sur les histoires officielles de l'Aviation royale du Canada et de la Marine royale du Canada. En 1990, il quitte le ministère de la Défense pour l'UNIVERSITÉ CARLETON, où il devient professeur d'histoire et d'affaires internationales et remporte plusieurs prix d'enseignement.

Norman Hillmer est l'auteur ou l'éditeur de plus de 20 livres sur l'histoire et la politique canadiennes qui traitent, pour la plupart, de la politique étrangère, la politique de défense et la politique commerciale du Canada. Selon lui, les politiques internationales du Canada sont intimement liées à sa politique intérieure et à l'identité nationale, et beaucoup trop complexes pour qu'on leur impose un modèle ou paradigme unique. For Better or For Worse: Canada and the United States into the Twenty-First Century (1991, 2007) et Empire to Umpire: Canada and the World into the 21st Century, coécrits tous les deux avec J.L. GRANATSTEIN, présentent le Canada et les États-Unis à la fois comme des rivaux et des partenaires, dont la relation est caractérisée par le conflit et la coopération.

Norman Hillmer met en doute l'idée que les Canadiens sont antiaméricains d'instinct, surtout dans Canada's International Policies: Agendas, Alternatives, and Politics (2008), coécrit avec Brian W. Tomlin et Fen Osler Hampson. Il insiste plutôt sur l'interdépendance du Canada et des É.-U. et montre que la vie des Canadiens est marquée par la contradiction existant entre leur désir d'indépendance et celui de profiter des avantages d'une intégration culturelle, économique et militaire avec les États-Unis.

Dans son œuvre, Norman Hillmer tente aussi de comprendre les liens du Canada avec la Grande-Bretagne et son empire au début du vingtième siècle. Il a aussi beaucoup écrit sur O.D. Skelton, le fondateur du ministère des Affaires extérieures moderne, qui prônait l'indépendance du Canada par rapport à l'Angleterre, à une époque où peu de Canadiens étaient favorables à cette idée.