Hiram Alfred (H.A.) Cody

Hiram Alfred (H.A.) Cody, homme d'Église, romancier (Codys, N.-B., 3 juil. 1872 - Saint John, N.-B., 9 févr. 1948). Né à Codys, au Nouveau-Brunswick, une ville qui a reçu le nom de sa famille, H.A. Cody déménage à Windsor (N.-É.) pour étudier à l'UNIVERSITÉ DE KING'S COLLEGE.

Hiram Alfred (H.A.) Cody

Hiram Alfred (H.A.) Cody, homme d'Église, romancier (Codys, N.-B., 3 juil. 1872 - Saint John, N.-B., 9 févr. 1948). Né à Codys, au Nouveau-Brunswick, une ville qui a reçu le nom de sa famille, H.A. Cody déménage à Windsor (N.-É.) pour étudier à l'UNIVERSITÉ DE KING'S COLLEGE. Après avoir reçu son diplôme, il est ordonné ministre ANGLICAN le 20 décembre 1896. Il est d'abord nommé recteur de la paroisse de Greenwich, dans sa province natale. Quelques années plus tard, il se rend à Whitehorse pour y être missionnaire. Il arrive en juin 1904 et reste près d'une année. C'est pendant ce temps qu'il commence à tenir un journal détaillé de ses expériences. Pendant ses 43 années de ministère, il rédige 43 journaux. Même s'il a écrit des nouvelles lorsqu'il était plus jeune, c'est plus tard qu'il s'oriente vers la fiction. Il publie alors 23 romans, plusieurs poèmes et articles de journaux. En 1927, il est nommé archidiacre de Saint John; il sert jusqu'à sa retraite en 1943. Son travail d'ecclésiastique lui vaut plus de reconnaissance que ses écrits, mais H.A. Cody est l'un des auteurs les plus lus du Canada. Comme les succès d'édition de Ralph CONNOR, ses œuvres sont parmi les premières produites en masse en Amérique du Nord à cause de leur prose accessible, de leurs thèmes chrétiens et de leur intérêt pour un large public.

C'est à l'époque où il est à King's que Cody voit publier sa prose pour la première fois. « An Episode of the Miramichi Fire », publié dans le King's College Record (janv. 1895), est une histoire de survie pendant le grand incendie de Miramichi de 1825. Pendant ses études, Cody publie d'autres textes dans le Record, entre autres de la critique littéraire. Certains de ses romans les plus célèbres sont : The Frontiersman: A Tale of the Yukon (1910), The Long Patrol: A Tale of the Mounted Police (1912) et The King's Arrow: A Tale of United Empire Loyalists (1922). La plupart de ses récits suivent les conventions du roman d'aventure. Il y ajoute souvent des intrigues romantiques accessoires pour attirer aussi un lectorat féminin. H.A. Cody n'est pas considéré comme un pionnier de la littérature canadienne, pourtant ses romans rendent compte habilement des intérêts et de la mentalité du temps où il a vécu et écrit.

Voir aussiLITTÉRATURE POPULAIRE DE LANGUE ANGLAISE, LITTÉRATURE DE LANGUE ANGLAISE.


Lecture supplémentaire

  • Ted Jones, All the Days of His Life: A Biography of Archdeacon H.A. Cody (1981).