Homard

 Le Homard d'Amérique n'est pas indigène de la côte pacifique canadienne, mais de 1896 à 1966 il y a eu au moins 11 introductions distinctes de cette espèce en dans les eaux de la Colombie-Britannique et plus encore sur la côte ouest des États-Unis.

Homards, casiers à
Le Homard frais pêché peut être expédié vivant vers des points de distribution en Amérique du Nord, en Europe et en Asie (Corel Professional Photos).
Langoustiers, baie Mahone
La pêche à la langouste est l'une des principales activités des petits villages de Nouvelle-Écosse (avec la permission de Colour Library Books Ltd.).
Homard
Le Homard américain est la seule espèce présente dans les eaux canadiennes et l'une des ressources en crustacés les plus intéressantes du pays (oeuvre de Kendall Morris).

Terme utilisé pour désigner des Crustacés de l'ordre des Décapodes (dix pattes) et apparentés aux langoustes et aux écrevisses. On en compte 163 espèces. Le Homard d'Amérique (Homarus americanus), que l'on rencontre sur la côte atlantique et sur le plateau continental depuis le Labrador jusqu'en Caroline du Nord, est la seule espèce des eaux canadiennes. C'est le plus gros des Arthropodes actuels : le plus grand mâle jamais capturé pesait plus de 19 kg.

Le Homard d'Amérique n'est pas indigène de la côte pacifique canadienne, mais de 1896 à 1966 il y a eu au moins 11 introductions distinctes de cette espèce en dans les eaux de la Colombie-Britannique et plus encore sur la côte ouest des États-Unis. Au Canada, le nombre d'individus introduits est probablement d'au plus 5000 adultes. Bien que cette espèce semble être capable de survivre dans le Pacifique, il n'y a aucune preuve que les animaux introduits jusqu'à maintenant se sont reproduits.

Les espèces du genre Homarus munies de pinces sont les homards vrais, bien connus en cuisine française, alors que les langoustes sont des espèces démunies de pinces faisant partie du genre Palinurus aussi connues sous le nom d'écrevisse.

Voir aussi Ressources en Crustacés.