Howard O'Hagan

Howard O'Hagan, écrivain (Lethbridge, Alb., 17 févr. 1902 -- 18 sept. 1982). Il est l'un des premiers écrivains nés dans l'Ouest à faire sa marque dans la littérature canadienne et doit surtout sa renommée à son roman sur les Rocheuses, Tay John (1939).

Howard O'Hagan, écrivain (Lethbridge, Alb., 17 févr. 1902 -- 18 sept. 1982). Il est l'un des premiers écrivains nés dans l'Ouest à faire sa marque dans la littérature canadienne et doit surtout sa renommée à son roman sur les Rocheuses, Tay John (1939). Sa vie est presque aussi remarquable que son oeuvre. Au cours de sa jeunesse, il participe à des expéditions de reconnaissance dans les Rocheuses. Il étudie ensuite le droit à l'U. McGill, puis, après avoir obtenu son diplôme en 1925, il retourne dans l'Ouest. Dans une citation restée célèbre, il dit : « J'ai pratiqué le droit pendant un mois à Jasper, j'ai fait entrer un homme en prison et j'en ai fait sortir un autre ». Sac au dos, il reprend ses activités de guide à travers les montagnes. Après avoir occupé pendant un certain temps le poste de directeur de la publicité pour la Central Argentine Railway, il vit en Australie, aux États-Unis, en Angleterre et en Italie.

Plus que tout autre écrivain moderne, O'Hagan est le parfait « homme des montagnes ». Il connaît intimement la vie sauvage et lui rend hommage dans ses romans. Le protagoniste de Tay John est un géant blond, « Tête jaune », dont la légende a inspiré le nom du col de la Tête Jaune dans les Rocheuses. Il s'agit du récit des aventures, en 1880, d'un paria métis qui prend des dimensions mythiques. Il est à la fois adulé et méprisé, avant de disparaître dans les entrailles de la terre d'où il avait surgi. Les nouvelles d'O'Hagan sont aussi très appréciées des lecteurs. The Woman Who Got on at Jasper Station & Other Stories (1963) est un recueil de 11 nouvelles passionnantes. Wilderness Men (1958) consiste en un recueil de10 biographies de héros de l'Ouest, parmi lesquelles celle de Grey Owl et celle du légendaire fugitif de la côte Ouest, Gun-An-Noot. En 1977, il a écrit The School-Marm Tree. Avant son décès, en 1982, O'Hagan vit à Victoria, en Colombie-Britannique, avec son épouse Margaret Peterson, une artiste reconnue.


En savoir plus // Howard O'Hagan