Ian and Sylvia

Ian et Sylvia deviennent bientôt des artistes professionnels à temps plein et le premier disque qu'ils enregistrent en 1961 en fait l'un des groupes marquants de la musique folk nord-américaine, alors en plein essor.


Ian and Sylvia

 Ian and Sylvia, duo de musique folk composé du chanteur et chansonnier Ian Dawson Tyson (Victoria, C.-B., 25 sept. 1933) et de Sylvia Fricker Tyson (Chatham, Ont., 19 sept. 1940). Lorsque Ian a 19 ans, un accident met fin à son rêve de devenir cowboy de rodéo, mais la guitare qu'il reçoit pendant sa convalescence lui ouvre de nouveaux horizons. En 1959, il déménage à Toronto, commence à chanter dans les cafés et rencontre Sylvia Fricker. Dans le sud de l'Ontario où elle grandit, Sylvia se familiarise avec un vaste répertoire de musique. À 15 ans, elle veut déjà être chanteuse de folk et, une fois ses études secondaires terminées, elle déménage à Toronto.

Ian et Sylvia deviennent bientôt des artistes professionnels à temps plein et le premier disque qu'ils enregistrent en 1961 en fait l'un des groupes marquants de la musique folk nord-américaine, alors en plein essor. Leur répertoire s'enrichit de compositions originales (par exemple « Four Strong Winds » écrit par Ian, un succès international en 1962, et « You Were on My Mind » de Sylvia, un grand succès, en 1965, pour le groupe américain We Five), de chansons de compositeurs contemporains comme Bob Dylan, Gordon LIGHTFOOT, et Joni MITCHELL et de chansons puisées dans leur connaissance du country et du blues. Ils sont parmi les premiers musiciens de musique folk à utiliser des guitares électriques, des sections de violons et d'autres instruments. En 1970, leur musique est une synthèse du country, du rock et du folk et ils forment un groupe, The Great Speckled Bird, pour parvenir à réaliser la sonorité qu'ils recherchent.

En 1970, ils lancent l'émission du réseau CTV Nashville North, qui deviendra The Ian Tyson Show, où Sylvia est parfois l'artiste invitée. Au début des années 70, Ian et Sylvia, qui se sont mariés en 1964, se séparent et cessent de chanter ensemble. Depuis 1975, ils ont chanté ensemble trois fois (en 1979, 1982 et 1986). Leur dernier concert est télévisé et reçoit un prix Gémeaux pour la meilleure émission de variétés de l'année 1987.

En 1974, Sylvia anime une émission du réseau anglais de Radio-Canada, Touch the Earth, qui fait connaître les artistes de folk canadiens. L'émission dure cinq ans et confirme Sylvia en tant que personnalité indépendante. En 1975, elle enregistre le premier de deux albums solo pour Capitol et, en 1978, elle fonde sa propre compagnie, Salt Records, afin de distribuer ses albums et ceux d'autres musiciens folk. Elle fait une série pour la télévision du réseau anglais de la Société Radio-Canada et de nombreuses émissions spéciales pour la télévision. En 1986, elle produit Big Spotlight, son premier album depuis sept ans. En 1992, elle est admise au Canadian Music Hall of Fame et, deux ans plus tard, elle devient membre de l'Ordre du Canada.

En 1992, un concert impromptu avec Colleen Peterson, Cindy Church et Caitlin Hanford pousse les quatre chanteuses à former Quartette. Leurs interprétations a capella de mélodies rhythm and blues et de gospel deviennent si populaires qu'elles enregistrent un album et font des tournées tout en continuant leur carrière individuelle (Colleen Peterson meurt en 1996. Gwen Swick prendra sa relève). En 1995, Quartette remporte un prix Juno en tant que meilleur groupe country de l'année.

En ce début de millénaire, Sylvia Fricker continue à présenter des spectacles en tant qu'artiste soliste, mais aussi avec Quartette, en plus de poursuivre une carrière à la télévision à titre d'animatrice et narratrice de l'émission Historylands de la chaîne History Channel.

Pour ce qui est de Ian, après avoir mis fin à son émission de télévision en 1975, il tente, sans succès, de s'établir à Nashville (Tennessee). Il fait une tournée au Canada en 1978, puis se consacre presque entièrement à l'élevage en Alberta. Il limite ses activités musicales à quelques engagements dans des boîtes de nuit. Ian devient un ardent poète cow-boy et, en 1983, il revient à l'enregistrement et produit un album basé sur la poésie traditionnelle et moderne du cow-boy, Old Corrals and Sagebrush, acclamé par la critique. En 1984, l'album Ian Tyson remporte le même succès. Il produit et distribue Cowboyography en 1986, qui lui vaut, en 1987, le prix Juno du meilleur chanteur country. En 1996, il lance un album compilation All the Good Un's et, en 1999, il explore le jazz et le blues avec l'album Lost Herd. Un album enregistré lors d'un concert, Live at Longview, est sorti en 2002. En hommage à sa longue carrière, Ian Tyson est admis au temple Juno de la renommée en 1992: en 1994, il devient membre de l'Ordre du Canada et en 2003 il remporte le Prix du Gouverneur Général pour les arts de la scène. Son autobiographie, I Never Sold My Saddle, paraît en 1994.