Ian MacDonald

Ian MacDonald, architecte (Kitchener, Ont., 1953). Ian MacDonald étudie l'architecture à l'Université de Waterloo, puis à l'Université Carleton. Il obtient son diplôme en 1978.

Ian MacDonald

Ian MacDonald, architecte (Kitchener, Ont., 1953). Ian MacDonald étudie l'architecture à l'Université de Waterloo, puis à l'Université Carleton. Il obtient son diplôme en 1978. Il travaille pour Ron THOM chez Thom Partnership, où il conçoit sa propre approche du site, de la structure et de l'importance du paysage en architecture. En 1984, il fonde le cabinet Ian MacDonald Architect à Toronto.

Ian MacDonald est connu avant tout pour ses architectures primées de maisons implantées avec sensibilité dans des milieux tant urbains que ruraux, conçues avec clarté et logique, et composées de beaux matériaux mis en œuvre avec sobriété. Son architecture se caractérise aussi par un intérêt pour le paysage et les qualités particulières de chaque site. Ses conceptions emploient des stratégies structurales évidentes qui créent des espaces ouverts, fluides, et manipulent la lumière et les matériaux à des fins à la fois structurales et décoratives. Les intérieurs offrent souvent des vues de l'extérieur soigneusement étudiées et les paysages et bâtiments sont intégrés pour devenir pratiquement indiscernables.

Lors de l'implantation des bâtiments, Ian MacDonald exploite fréquemment des vues qui ne s'imposent pas d'elles-mêmes et estompe les aspects moins désirables. Par exemple, sa maison dans le canton d'Erin est située contre toute attente à un point bas du terrain, près du chemin de canton, plutôt qu'à l'emplacement qui semble aller de soi, c'est-à-dire en retrait et sur une hauteur. L'implantation de la maison en un point bas de la propriété réduit la probabilité que de futures constructions sur les terrains adjacents viennent gâcher la vue, tout en attirant le regard vers un pré et un étang centraux plutôt que vers la route.

MacDonald considère le « séquencement » et le « cadrage stratégique de la vue » comme des aspects importants de son travail. Les transitions sont soigneusement étudiées, de l'approche à l'entrée, de l'intérieur au jardin, du public au privé, afin d'imbriquer intérieur et extérieur tout en contrôlant attentivement les points de vue depuis et vers les habitations.

Les plans de MacDonald combinent souvent des formes et matériaux naturels et des procédés contrôlés de la fabrication humaine, tels que la menuiserie, le forgeage des métaux et la pierre posée à sec, qui transforment la matière en sculpture. Des artisans habiles apportent des éléments qui fournissent des composantes subtiles mais essentielles de l'expérience d'un lieu, comme les murs de pierre qui se glissent à l'intérieur et autour de la maison de Grey Highlands, en Ontario. Ian MacDonald a déclaré que son intention était de « créer un sentiment général "d'enracinement" ou de permanence qui lie inévitablement un bâtiment à son environnement, ce qui procure un sentiment mémorable d'attachement au lieu ».

Le cabinet a remporté six prix d'excellence du Canadian Architect (entre 1986 et 2004), trois Prix du Gouverneur général pour l'architecture (2002, 2004 et 2008) et le Prix d'excellence en design de l'Ordre des architectes de l'Ontario (2010).

De 1984 à 2000, Ian MacDonald enseigne l'architecture à l'Université de Toronto. Il est également critique invité dans plusieurs écoles d'architecture au Canada. En 2010, il est nommé Fellow de l'Institut royal d'architecture du Canada.


Lecture supplémentaire

  • Ian MacDonald, "Ways of Habitation," Architecture and Ideas, Vol.3, No.2, 2001; Architecture Canada 2002: The Governor General's Medals in Architecture, 2002; Architecture Canada 2008: The Governor General's Medals in Architecture, 2008; Kelvin Browne, "The Road to Utopia," Canadian House and Home, Oct 2007; Ian Chodikoff, "Raising the Roof," Canadian Architect, May 2004; Maria Cook, "Pragmatic and poetic: Architect favours remnants, intimacy and modern," The Ottawa Citizen, Jan 2006; "Deacon/Kravis Residence," Canadian Architect, Dec 1999; Jane Gadd, "Modern Home in a Field of its Own," The Globe and Mail, Jul 2004; George Baird, Substance Over Spectacle: Canadian Contemporary Architecture, 2005; "House at 4a Wychwood Park," Canadian Architect, May 2008; "House in Grey Highlands," Canadian Architect, Dec 2005; Leslie Jen, "View Master," Canadian Architect, Apr 2008; Lucie Lavigne, "Mon Toit: La Maison Périscope: Terrain ordinaire, vues spectaculaires," La Presse, May 2011; John Bentley Mays, "New Kid in the Park," The Globe and Mail, Aug 2009, and "Personal View," International Architecture and Design, Autumn 2008, and "Border Crossings," International Architecture and Design, Autumn 2008; Marco Polo, "Landscape Architecture," Canadian Architect, May 2001; Lisa Rochon, "A G-G winner bows to the power of the landscape," The Globe and Mail, Jun 2008; "Shades of Green, House in Mulmur Hills," Canadian Architect, Dec 1997.