Ian Tamblyn




Ian Tamblyn

  Ian (Gordon) Tamblyn. Chanteur, compositeur, instrumentiste folk, producteur (Fort William, aujourd'hui Thunder Bay, Ontario, 2 décembre 1947). B.A. anglais, psychologie (Trent) 1971. Ian Tamblyn commence sa carrière au milieu des années 1960, comme interprète de chansons pop modernes et de blues traditionnel, au café Fourth Dimension de Fort William. Après avoir étudié à l'Université Trent de Peterborough, (Ont.), il s'installe d'abord à Ottawa puis près d'Old Chelsea, Québec, où il mène une carrière d'auteur-compositeur-interprète, de chanteur de ballades, de dramaturge, de producteur d'enregistrements et de compositeur de musique de scène et de musique instrumentale pour des films, pour la télévision et pour le théâtre.

Son premier 33 tours, Moose Tracks, paru en 1971 sur étiquette Barge, est suivi de Ian Tamblyn en 1976 (année où il remporte un prix Juno) et Closer to Home (1978), tous deux sur étiquette Posterity, puis, entre 1980 et 2004, de plus de 15 enregistrements pour North Track Records (la compagnie de Tamblyn et du guitariste Ken Hamm) : les 33 tours Ian Tamblyn et Dance Me Outside, et plusieurs cassettes - When Will I See You Again, Over My Head, Ghost Parade, Magnetic North ou encore Days of Sun and Wind, ainsi que nombre de CD, dont The Middle Distance , Voice In The Wilderness et Angel's Share. En tant que producteur d'enregistrements, Tamblyn supervise plus de 20 albums pour des artistes folk canadiens comme Cathy Miller, Alex Houghton et Terry Tufts.

Tamblyn voyage fréquemment dans le Nord. Sur Over My Head (1986) et Magnetic North (1989), parus sur CD en 1991 chez True North (respectivement WTNK-78 et WTNK-79), ainsi que sur le troisième de la série, Antartica (1994), l'association de sons naturels enregistrés au Canada (oiseaux, rivières, baleines, craquements de la glace, etc.) et de musique instrumentale (sur synthétiseur, tympanon, violoncelle et autres) range Tamblyn parmi les musiciens du Nouvel Âge. Loon Lake, Big Sky et 25th Hour of the Day sont quelques-unes de ses meilleures compositionsinstrumentales environnementales. Une autre cassette, Fifteen Great Years, témoigne de sa constante association musicale depuis 1982 avec la Great Canadian Theatre Company d'Ottawa, dont Sandinista!, Ghost of the Madawaska, Zero Hour et An Acre of Time. Il profite d'une relation étendue semblable avec le Young People's Theatre à Toronto et d'installations musicales au Musée canadien des civilisations à Gatineau (Qc) et dans des institutions publiques à Ottawa.

Comme chanteur folk, Tamblyn effectue des tournées à travers le Canada avec Joan Armatrading et fait ses débuts à New York en 1978, à l'Other End. Il participe souvent aux festivals canadiens - entre autres, Festival boréal (Sudbury), Summerfolk (Owen Sound), Festival of Friends (Hamilton) et Vancouver Folk Music Festival - et se produit dans des cafés, des boîtes folk et, de temps à autre, comme auteur-compositeur pour « Sunday Morning », une émission de radio de la SRC. Parmi les 1800 chansons qu'il a composées en 2004, retenons « Paris Afternoon », « Take Me Home », « Night at the Venice Cafe », « Woodsmoke and Oranges », « Tiger Lily Road » et « Angel's Share ». Colleen Peterson, Brent Titcomb, Sylvia Tyson, Sneezy Waters, James Keelaghan, Tamarack et Georgette Fry enregistrent ses compositions.

Bibliographie

Ken WAXMAN, « Pour une musique sans trip de star et sans prétention », CompCan, CXXII (juin 1977).

« An interview with Ian Tamblyn », Rocky Mountain Folk Club Recorder, VI (janv.-févr., mars-avril 1982).

Phil JENKINS, Cutting to the Sonic Chase, Ottawa Citizen (13 nov. 1993).


Lecture supplémentaire

  • Waxman, Ken. 'Ian Tamblyn: star trips aren't for him,' CanComp, 122, Jun 1977

    'An interview with Ian Tamblyn,' Rocky Mountain Folk Club Recorder, vol 6, Jan-Feb, Mar-Apr 1982

    Jenkins, Phil. 'Cutting to the Sonic Chase,' Ottawa Citizen, 13 Nov 1993