Île du Prince-Patrick

L'île du Prince-Patrick, d'une superficie de 15 848 km2, est la plus occidentale des ÎLES DE LA REINE-ÉLISABETH, dans l'Arctique canadien. C'est un plateau peu élevé et disséqué qui, à partir d'une côte exceptionnellement basse, s'élève lentement dans le Sud-Est à un maximum de 200 m seulement.

L'île du Prince-Patrick, d'une superficie de 15 848 km2, est la plus occidentale des ÎLES DE LA REINE-ÉLISABETH, dans l'Arctique canadien. C'est un plateau peu élevé et disséqué qui, à partir d'une côte exceptionnellement basse, s'élève lentement dans le Sud-Est à un maximum de 200 m seulement. L'île repose au sein de la structure géologique du bassin Sverdrup et est constituée de couches épaisses de dépôts du Dévonien supérieur, légèrement inclinées vers le Sud-Ouest. Durant l'ère tertiaire, l'île a été soulevée entraînant ainsi l'apparition de failles. On relève toujours une activité sismique dans la région et les mouvement tectoniques le long des failles se traduisent en surface par des fissures et des escarpements mineurs. Au début du Pléistocène, une mince bande de sable et de gravier d'origine non glaciaire a été déposée le long du littoral de l'île qui fait face à l'océan Arctique. L'île doit son nom au prince Arthur William Patrick, duc de Connaught et gouverneur général de 1911 à 1916.