Inglis, Charles

Voir aussiJOHN INGLIS.

Inglis, Charles
La fondation du King's College (1788-1789) est un témoignage durable de ses efforts tenaces pour former un clergé local (Nova Scotia Archives).

Inglis, Charles

Charles Inglis, évêque anglican (Glencolumbkille, Irlande, 1734 -- Aylesford, N.-É., 24 févr. 1816). Ayant acquis de l'influence et obtenu de l'avancement en tant que membre du clergé et pamphlétaire loyaliste pendant la Guerre de l'indépendance américaine, il est nommé premier évêque colonial de l'Église anglicane en Nouvelle-Écosse en 1787. Au début, le diocèse couvre ce qui est aujourd'hui les provinces de l'Atlantique, le Québec et l'Ontario. Il est fondé à un moment où l'Église coloniale est aux prises avec des faiblesses internes et des concurrents de l'extérieur. Compte tenu de telles difficultés, il est clair que l'épiscopat d'Inglis est beaucoup plus fructueux qu'on ne l'a prétendu. Inglis fait preuve de patience et de discrétion pour apaiser l'hostilité manifestée au début par son clergé, et il voyage le plus possible dans son diocèse pour stimuler le zèle du clergé et des fidèles. La fondation du King's College (1788-1789) est un témoignage durable de ses efforts tenaces pour former un clergé local, bien qu'elle ait perpétué la domination d'une Église anglicane réactionnaire dans la colonie.

Voir aussiJOHN INGLIS.


Lecture supplémentaire

  • B. Cuthbertson, The First Bishop: A Biography of Charles Inglis (1987); J. Fingard, The Anglican Design in Loyalist Nova Scotia 1783-1816 (1972).